Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 07 / 2023 | 105 vues
FNMF Mutualité Française / Abonné
Articles : 11
Inscrit(e) le 13 / 03 / 2023

Les mutuelles demeurent le premier acteur de l’assurance santé

La Mutualité Française, France assureurs et le CTIP ont dressé un état des lieux du marché de l’assurance santé et de la prévoyance en 2022.  Après deux années atypiques en raison de la crise sanitaire, l’année 2022 se caractérise par une croissance soutenue: les cotisations s’élèvent à 67,0 Md€, en hausse de +3,9 %. 
 

Le marché de la complémentaire santé
 

Les cotisations croissent de +3,0 % en 2022, principalement sur le segment des contrats individuels  (+3,5 % à 21,3 Md€ - soit 51 % des cotisations de l’année) et dans une moindre mesure sur celui des contrats collectifs (+2,4 % pour atteindre 20,1 Md€). 


Les mutuelles demeurent le premier acteur de l’assurance santé avec une part de marché de 47 %, devant les entreprises d’assurance (36 %) et les institutions de prévoyance (17 %).


Après leur fort dynamisme en 2021 du fait du rattrapage des soins consécutif à la crise sanitaire et le recours accru au 100 % santé, les prestations santé versées aux assurés progressent modérément en 2022, de +1,7 % (33,9 Md€).
 

Le marché de la prévoyance
 

En prévoyance non-vie (incapacité/invalidité/dépendance/décès accidentel), les cotisations progressent de +5,4 % en 2022. Cette hausse est portée par les contrats collectifs (+7,7 % à 14,5 Md€) tandis que pour les contrats individuels, la croissance est plus contenue (+2,5 % à 11,1 Md€).


Les entreprises d’assurance demeurent le premier acteur en prévoyance avec une part de marché de 64 %, devant les institutions de prévoyance (28 %) et les mutuelles (9 %). 


Pour les garanties décès toutes causes, les cotisations augmentent de +5,2 %, à 10,0 Md€, avec une croissance de +3,1 % pour les contrats individuels et de +7,2 % pour contrats collectifs qui totalisent un peu plus de la moitié de ce marché (52 %). 


La charge des prestations en prévoyance progresse de +1,4 %, à 18,2 Md€, soit une croissance inférieure à celle des cotisations de sorte que l’équilibre technique s’améliore. Les évolutions sont contrastées selon le type de garanties.
 

Dépendance

Le nombre de personnes couvertes au titre de la dépendance poursuit sa baisse pour s’établir à 6,5 millions de personnes fin 2022 (−2,4 % sur un an), essentiellement à travers des contrats individuels (83%). Les cotisations reculent de 3,4 % en 2022 et représentent un montant de 805 M€.

 

 

Pas encore de commentaires