Participatif
ACCÈS PUBLIC
02 / 10 / 2020 | 246 vues
CAT SECURITAS / Membre
Articles : 9
Inscrit(e) le 10 / 08 / 2020

La CAT gagne son procès face à Securitas qui demandait l'annulation d'un mandat de représentant syndical : le pot de terre face au pot de fer

Le 2 octobre 2020, le tribunal judiciaire de Meaux a débouté l'entreprise Securitas France sur l'ensemble de ses demandes concernant l'annulation du mandat de représentant syndical de la Confédération autonome de travail (CAT), dans l'établissement d'Île-de-France nord. Le tribunal a validé le mandat syndical de Monsieur Abdelhak Chouder comme représentant de la Confédération autonome de travail et a condamné Securitas France a verser 500 euros à la CAT, conformément à l'article 700 du Code civil.
 

La CAT de Securitas se réjouit de cette première victoire. Elle souhaite ardemment aider tous les salariés dans leur quête de justice et aspire à ce que le syndicalisme soit force de loi dans un état de droit.
 

Un autre jugement est attendu concernant l'établissement d'Île-de-France sud pour le 30 octobre 2020 par le tribunal judiciaire de Créteil.

Pas encore de commentaires