Participatif
ACCÈS PUBLIC
09 / 01 / 2020 | 134 vues
Christian Grolier / Membre
Articles : 74
Inscrit(e) le 05 / 04 / 2012

Catégorie active : fin d’une garantie collective rattachée à un corps de fonctionnaires

Mascarade de dialogue social et déni des missions des fonctionnaires en termes de pénibilité, nous avons appris la fin de la catégorie active pour les fonctionnaires lors d’une soi-disant concertation sur la pénibilité dans la fonction publique.
 

D’une garantie collective rattachée à un corps de fonctionnaires, nous devrions passer à l’exposition à des critères de pénibilité très restreints. Aucun progrès social mais une véritable régression !
 

Quelle hypocrisie et quel simulacre de dialogue social !
 

Pour notre fédération, un secrétaire d’Etat à la fonction publique devrait défendre le statut général des fonctionnaires, le code des pensions civiles et militaires, les catégories actives et non aveuglement soutenir l'absurde projet du gouvernement. Mais ce n'est évidemment pas le cas.
 

Alors que le projet de loi de réforme de retraite de régime universel par points est déjà à l’étude au conseil d’État pour une présentation au conseil des ministres fin janvier, gouvernement et députés de la majorité voudraient nous faire croire que rien n’est figé, tout est encore possible et que le dialogue reste ouvert.
 

La réunion de « concertation » en est le témoignage inverse.

Dans ce communiqué, nous pourrions prendre des milliers de qualificatifs pour illustrer le comportement méprisant de ce gouvernement mais aucun ne serait adapté à la situation après plus d’un mois de de conflit. Cependant, force est de constater que les donneurs de leçons d’aujourd’hui sont bien loin de l’intérêt général en refusant d’entendre les revendications des grévistes.
 

Une réunion sur la pénibilité, boycotté par FO fonction publique et Solidaires notamment et au cours de laquelle la CGT, la FSU et la CFE-CGC ont aussi quitté la séance.

Pas encore de commentaires