Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 07 / 2019 | 43 vues
Guillaume Buiron / Membre
Articles : 21
Inscrit(e) le 31 / 05 / 2013

La fondation du groupe Matmut soutient le programme de prévention de la souffrance mentale chez les étudiants en médecine

Mardi 9 juillet, la Fondation Paul Bennetot, dédiée à la recherche médicale et créée par la Matmut en 2006 sous l'égide de la Fondation de l’Avenir, a signé une convention dans le cadre du programme de recherche « prévention de la souffrance mentale chez les étudiants en médecine » avec l'Université de Rouen-Normandie. Cette signature par Daniel Havis (président de la Matmut et de la Fondation Paul Bennetot) et le Professeur Benoît Veber (doyen de l’UFR de santé de l'Université de Rouen-Normandie et directeur du programme) a eu lieu en présence de Nicolas Gomart (directeur général de la Matmut) et de Dominique Letourneau (président du directoire de la Fondation de l’Avenir). Cette convention confirme la volonté de la Fondation Paul Bennetot de permettre l’émergence de projets ambitieux en soutenant des dispositifs de recherche innovants qui répondent à des problématiques concrètes.


 

La Fondation Paul Bennetot a pour vocation de soutenir et développer la recherche et l’innovation en traumatologie, post-traumatologie et dans le domaine de la dépendance liée à une maladie progressive et irréversible. Elle agit à travers plusieurs dispositifs, projets, études, prix, bourses et programmes. Le soutien aux programmes consiste à financer des travaux de recherches réalisés sur plusieurs années et/ou sur différents lieux, afin de répondre à une problématique de santé prédéfinie.
 

 

La prévention dans le domaine des troubles psychiques reste un domaine encore très peu développé, alors que des interventions simples et facilement généralisables menées auprès de certaines populations identifiées à risque pourraient permettre de vérifier qu’il est possible de prévenir l’émergence de pathologies.

 

Les étudiants en médecine sont une population à risque de décompensation psychique car ils sont soumis à un haut niveau de stress dans le cadre de leurs études. En effet, celles-ci sont longues et sélectives et se déroulent pendant la tranche d’âge où la majorité des troubles psychiques débutent.


C’est pourquoi la Fondation Paul Bennetot a décidé de financièrement appuyer les recherches réalisées sur la « prévention de la souffrance mentale chez les étudiants en médecine » menées par l’Université de Rouen-Normandie. Ce programme d’envergure, mené sur 9 ans, vise à diminuer l’incidence des troubles anxieux et dépressifs chez les étudiants en médecine, à améliorer les performances académiques des étudiants (diminution du nombre d’échecs aux examens) et à démontrer l’acceptabilité d’un programme de prévention.

Pas encore de commentaires