Participatif
ACCÈS PUBLIC
12 / 02 / 2018
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1508
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Formation professionnelle en hausse dans la fonction publique d'État en 2016 : un bilan contrasté

Une étude de la Direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP) sur l'année 2016 fait état d'une augmentation de la formation professionnelle des agents.

  • Augmentation de 6,9 % du nombre d'agents des mlnistères partis en formation.
  • Augmentation de 9,5 % du nombre de jours de formation (statutaire et professionnelle).
  • Augmentation de 8,6 % des dépenses à ce titre.

Il est précisé :

  • que  5,3 millions de jours de formation ont été dispensés aux agents civils des ministères, hors ministères de l’enseignement (Éducation nationale et Enseignement supérieur et Recherche) ;
  • que chaque agent en fonction a suivi en moyenne 5,1 jours de formation statutaire, soit un nombre en hausse de 0,6 jour par rapport à 2015, et 3,3 jours de formation professionnelle, en légère augmentation de 0,2 jour par rapport à 2015 ;
  • et que, au total, le nombre moyen de jours de formation (statutaire et professionnelle) par agent en fonction s’établit à 8,4 jours en 2016.

Dont acte pour l'année considérée mais il faut signaler que 2015 avait connu une forte baisse et qu'il n'est pas sûr que les amputations budgétaires de 2017 ne produisent pas les mêmes effets sur la formation professionnelle pourtant au centre des préoccupations gouvernementales (au moins dans les déclarations d'intentions générales).

Par ailleurs, les moyennes qui ressortent de la synthèse de l'étude ne doivent pas masquer des résultats plus contrastés d'un ministère à un autre. Ainsi, sur la formation statutaite et professionnelle, on peut noter un nombre de jours de formation par agent qui peut varier de 2,2 à 10,6... C'est dire !

De même, la part des dépenses de formation au regard de la masse salariale par ministère  peut varier de 1,6 % à un peu plus de 18 %.

À noter enfin une baisse significative des effectifs en formation dans le cadre du DIF puisque, à l'exception du ministère de la Défense qui enregistre une progression de plus de 9 %, on relève des baisses ailleurs pouvant aller de l'ordre de 13 à plus de 50 %.

Pas encore de commentaires