• Grand angle
    ACCÈS PUBLIC
    23 / 03 / 2021 | 403 vues

    Dos d'ane

    Restructurations : comment élargir les alternatives et améliorer l’accompagnement de ceux qui partent ?

    Retour sur le direct du 29 janvier, organisé par Miroir Social avec les cabinets Sextant Expertise et Oasys Consultants. Le premier accompagnant les représentants des salariés dans la négociation des restructurations tandis que le second s’attache au retour à l’emploi des sortants. Des éclairages très complémentaires sur les conditions des restructurations illustrées par les témoignages de l’UNSA, de la CFDT chez Schneider Electric et de la DRH de SKF (...)
  • Chez SKF, l’objectif est de ne plus entendre des managers dire : « Il n’est pas là, il est en délégation » à propos des élus
    Absentéisme
    Rodolphe Helderlé mar 18/06/2019 - 12:12
    L’accord sur la valorisation du dialogue social de SKF a été co-rédigé par les syndicats et l’équipe des RH, résultant en un texte final qui exprime, sur une tonalité non juridique, les règles du jeu tant du côté des managers que des représentants du personnel.
  • Accord GPEC de SKF qui accorde sa place à une "vague scélérate" Rodolphe Helderlé mar 05/09/2017 - 11:32

    Chez SKF France, on veille à laisser des espaces de respiration non blindés juridiquement. Bonne pêche à la "vague scélérate" dans l'accord en téléchargement

  • Accord dialogue social de SKF : un droit d’utilisation de la messagerie « dans les limites du raisonnable » Rodolphe Helderlé mer 17/05/2017 - 11:43

    Rare sont les accords sur les moyens syndicaux qui accordent un droit d’utilisation de la messagerie « dans les limites du raisonnable ». « Le dialogue social ne doit pas être abordé sous un angle exclusivement juridique », peut-on lire dans cet accord qui affirme que l'objectif est de ne plus entendre des managers dire à propos des élus : « Il n'est pas là, il est en délégation ».

  • Le PSE de SKF Fontenay coûtera 36 millions d'euros pour 308 personnes
    La CFDT a signé un accord sur l'enveloppe du PSE du site SKF de Fontenay-le-Comte (Vendée) qui prévoit le départ de 308 personnes pour cause de fermeture "de rationalisation économique" indique le rapport de la direction. Une "décision boursière" décrypte la CFDT. Le PSE sera alimenté par une enveloppe de 36 millions d'euros.
    Rodolphe Helderlé ven 25/09/2009 - 19:50
  • SKF: le personnel accepte de différer de trois mois l'augmentation des salaires
    Pour compenser une partie du manque à gagner lié au chômage partiel, le personnel de SKF (production de roulements mécaniques) a accepté de reporter de trois mois l'augmentation des salaires qui était prévue pour le 1er janvier. "Il s'agit d'une mesure d'équité et de solidarité entre les salariés cadres et non-cadres", estime la CFDT.
    Rodolphe Helderlé mar 03/02/2009 - 09:56