Participatif
ACCÈS PUBLIC
17 / 04 / 2023 | 76 vues
Jean Meyronneinc / Abonné
Articles : 212
Inscrit(e) le 29 / 05 / 2008

Les français et les syndicats : entre une image plus positive et scepticisme

Le sondage Elabe réalisé début Avril pour  "Les Echos" et l’Institut Montaigne, et dont les résultats ont été publiés la semaine dernière, est intéressant dans la mesure où il donne le sentiment des français en pleine crise sociale et dans un mouvement syndical unitaire que nous n'avions pas connu depuis longtemps.


Il permet de mesurer aussi  les évolutions de la perception des français sur les organisations syndicales qui avait été mesurée lors des mobilisations sur la réforme des retraites de  janvier 2020.

 

Qu'en retenir ?

 

  • 52% des Français estiment que les syndicats de salariés sont plutôt un élément de dialogue de la société française, une perception en nette hausse (+12 points) par rapport à notre mesure du 16 janvier 2020 réalisée lors du mouvement social contre la réforme des retraites d’Edouard Philippe. A l’inverse, 46% (-13) les voient plutôt comme un élément de blocage Si la  perception positive est devenue majoritaire au sein de toutes les catégories de population, les retraités conservent  encore majoritairement un jugement négatif (53% blocage, -16) 

 

  • Pour améliorer la situation des salariés, aucun des syndicats n’obtient la confiance de 43% des Français. Parmi les syndicats cités, la CGT (29%, +8 points par rapport au 16 janvier 2020) et CFDT (29%, +3) , FO (16%, +2), la CFTC (10% des citations, +2), SUD (8%, +2), l’UNSA (5%, -4), la CFE-CGC (5%, -1).

 

  • 55% des Français considèrent que l’action des syndicats de salariés est efficace au sein des entreprises, mais ils sont 64% à la juger pas efficace au niveau national.

 

Sur l'efficacité des différents moyens d'action :
 

  • Les français  sont plutôt sceptiques sur l’efficacité des modes d’actions pour influer les décisions politiques: une majorité de Français juge pas efficaces les manifestations violentes (76%), les pétitions (66%), les buzz sur les réseaux sociaux (65%) et les manifestations « traditionnelles » dans la rue (56%).

     
  • L’opinion est beaucoup plus partagée concernant les grèves (51% pas efficaces, 48% efficaces). A l’inverse, une courte majorité de Français (53%) estime que les négociations représentent un mode d’action efficace pour impacter une décision politique. A méditer...!!!
Pas encore de commentaires