Participatif
ACCÈS PUBLIC
25 / 06 / 2021 | 67 vues
Michel Beaugas / Membre
Articles : 13
Inscrit(e) le 20 / 03 / 2019

Des retraités plus nombreux et une pension moyenne en baisse en euros constants

Les retraités et les retraites (édition 2021) de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) vient de paraître. Il présente un panorama complet de la retraite en France.

 

Fin 2019, les régimes de retraite français comptaient 16,7 millions de retraités percevant une pension de droit direct, soit une hausse de 300 000 personnes par rapport à fin 2018. L’âge moyen conjoncturel de départ à la retraite fin 2019 s’élevait à 62 ans et 2 mois, tandis qu’il était en moyenne de 62 ans et 6 mois pour les femmes.


À cette date, la pension moyenne tous régimes confondus s’établissait à 1 503 euros bruts mensuels, soit 1 382 euros nets, parmi les retraités résidant en France. Elle a diminué de 1,1 % en euros constants, par rapport à l’année précédente, du fait notamment d’une revalorisation des pensions inférieure à l’inflation. Le niveau de vie médian des retraités est malgré cela demeuré supérieur à celui de l’ensemble la population.
 

La pension moyenne des femmes (1 145 euros bruts par mois en moyenne) était inférieure de 40 % à celle des hommes (1 924 euros bruts). Cet écart entre hommes et femmes s'est réduit à 28 % si l’on tient compte de la pension de réversion dont les femmes bénéficient majoritairement.

 

Enfin, cette édition tient compte des principales modifications législatives ou réglementaires de l’année 2019, portant notamment sur le taux de la CSG ou l’introduction de modulations temporaires des pensions au régime complémentaire des salariés AGIRC-ARRCO. Il s’agit en effet du malus temporaire de 10 % sur les nouvelles retraites complémentaires de l’AGIRC-ARRCO. Sur les 370 000 retraités concernés en 2019, environ la moitié (49 %) a subi une minoration de 10 % de la pension, qui sera effective pendant trois ans.


Seuls 13 % de ces retraités ont été exonérés car ils ont repoussé leur départ à la retraite de 4 ou 8 trimestres après leur date d’acquisition du taux plein. Les autres en ont été exonérés en raison du faible montant de leur pension ou en raison de leur invalidité ou inaptitude.

 

Pour plus détails : https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2021-05/2021%20Infographie%20Retraites.pdf

Pas encore de commentaires