Participatif
ACCÈS PUBLIC
26 / 11 / 2019 | 233 vues
Marcel Caballero / Membre
Articles : 24
Inscrit(e) le 07 / 12 / 2009

Délibéralisme : un nouveau paradigme ancré dans les pratiques de l’ESS

Le monde change mais la science économique évolue peu. Le capitalisme menace la démocratie tandis que cette dernière ne parvient plus à le réguler.
 

Éric Dacheux et Daniel Goujon travaillent sur ce sujet et publieront les résultats de leurs réflexions d'ici peu. Pour eux, ces deux constats sont à l’origine de cette construction théorique. Cette dernière repose sur une idée simple : en partant des initiatives de l’économie sociale et solidaire (ESS) qui s'opposent au capitalisme, il est possible d'élaborer une nouvelle vision du vivre ensemble : le délibéralisme. Il s’agit de se défaire de la représentation libérale de l’économie pour bâtir une démocratie écologique et solidaire.
 

Le délibéralisme repose sur l'idée que la meilleure façon de favoriser la liberté de chacun est de créer une intelligence collective basée sur la participation de tous. C’est une nouvelle vision de la démocratie articulant une réflexion économique (la délibération comme principe d’allocation des ressources), une théorie politique (la démocratie radicale) et un nouveau cadre symbolique (l’épistémologie de la complexité).
 

Comme le libéralisme et par sa prétention globalisante même, ce nouveau cadre de compréhension de la société démocratique est sujet à débats et à interprétations. C'est justement là sa vocation : alimenter le débat public.
 

Ainsi, le délibéralisme n’est pas seulement une démarche de déconstruction/reconstruction de la science économique ; c’est aussi un appel à l’engagement citoyen.
 

Face à l’urgence écologique, nous devons cesser d’être les spectateurs rationnels et modérés d’un système qui mène le monde à sa destruction. La tâche la plus urgente est de rouvrir l'espace des possibles.
 

Bref, « se défaire du libéralisme pour articuler une nouvelle utopie sociale ». Intéressant par les temps qui courent et  « la pensée unique » largement diffusée depuis des années...

 

(1) Éric Dacheux et Daniel Goujon : Défaire le capitalisme, refaire la démocratie. Les enjeux du délibéralisme, Paris, ERES, à paraître en  mars 2020.

 

Éric Dacheux : professeur des universités, responsable de l’équipe de « communication, innovation sociale et ESS »  de l’EA4647 Clermont Université (Université Blaise Pascal).
 

Daniel Goujon : MCF, science économique, Université de Lyon, UMR-5600 environnement-ville-société, laboratoire ISTHME, Université Jean-Monnet (IUT de Roanne).

Pas encore de commentaires