Participatif
ACCÈS PUBLIC
24 / 01 / 2022 | 90 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1558
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Sentiment de malaise dans la fonction publique territoriale

Chaque année, la MNT (membre du groupe VYV) et La Gazette des communes publient le baromètre du bien-être au travail au sein des collectivités locales. Quels sentiments s'expriment à l'occasion de la dernière enquête*, menée en 2021 et dont les résultats ont été publiés en fin d'année dernière ?

 

Les agents sont fiers d'exercer leur métier mais leur bien-être au travail continue de se dégrader.
 

Au total, 4 800 agents ont répondu à des questions concernant leur mission de service public, leur qualité de vie au travail et leurs attentes en matière de salaire et de protection sociale.


Comme en 2020, 83 % des agents ayant répondu à cette enquête en ligne se disent satisfaits d’exercer une mission de service public et ils sont toujours plus de 80 % à être fiers de leur métier.

 

Mais si 79 % d’entre eux (contre 81 % en 2020) sont satisfaits de travailler dans la fonction publique territoriale et 67 % de travailler dans leur collectivité (contre 64 % en 2020), le niveau de bien-être au travail des agents continue en revanche de se dégrader pour plus de la moitié des répondants, avec notamment un manque de reconnaissance et de confiance dans leur avenir professionnel.
 

En effet, ils sont toujours insatisfaits du niveau de reconnaissance (59 % contre 62 % en 2020) et de leur rémunération (71 % contre 72 % en 2020), alors que celle-ci arrive en première position parmi les éléments prioritaires à leur épanouissement.

Notons également que seulement 13 % d’entre eux ont confiance en l'évolution du statut de la fonction publique territoriale et 21 % en l'évolution du service public, ainsi que dans les perspectives professionnelles au sein de leur collectivité.


Avec une note moyenne de 2,7 sur 5 (contre 3,9 en 2020), le niveau de fatigue physique a baissé cette année : une baisse sûrement due au télétravail. Au contraire, la fatigue nerveuse est légèrement en hausse : 3,6 sur 5 (contre 3,1 en 2020).

 

La proportion d’agents déclarant ressentir du stress est toujours aussi élevée (80 %), en particulier pour les agents de catégorie A (84 %). Seulement 51 % des répondants estiment bien le gérer : plus de la moitié (57 %) ont le sentiment que leur travail affecte leur sommeil et 45 % déplorent des conséquences néfastes sur leur santé.

 

Leurs attentes semblent donc ne pas être suffisamment prises en compte et des actions restent vraisemblablement à mener par les collectivités locales en ce sens.

 

Pour en savoir plus : mnt - collectivités.

Pas encore de commentaires