Participatif
ACCÈS PUBLIC
04 / 03 / 2022 | 28 vues
Jérôme Aubé / Membre
Articles : 7
Inscrit(e) le 11 / 01 / 2022

Mutuelle nationale des hospitaliers : l’hôpital public s’impose dans le débat présidentiel

L’enquête réalisée pour la Mutuelle nationale des hospitaliers par l’IFOP révèle que, pour une écrasante majorité des Français, l’hôpital public est un enjeu politique majeur97 % des personnes interrogées déclarent que les « propositions qui viseront à protéger l’hôpital public et les agents hospitaliers doivent être un enjeu » de l’élection présidentielle et 53 % considèrent qu’il s’agit d’un enjeu prioritaire.

 

Enseignements clefs de l'enquête 

 

L’enquête de la Mutuelle nationale des hospitaliers met 4 enseignements principaux en avant.

 

1. Certains débats politiques paraissent en décalage avec les attentes des Français. 

Ainsi, 30 % des personnes interrogées citent le pouvoir d’achat comme le sujet prioritaire de l’élection présidentielle. La santé arrive en seconde position, avec 14 % de citations. Certes, la sécurité et l’immigration arrivent en troisième et quatrième positions (pourcentages respectifs) mais ces thèmes sont fortement dépassés par les inquiétudes liées au pouvoir d’achat et les enjeux de santé.

 

2. Les Français sont profondément attachés à leur hôpital public et aux agents hospitaliers.

Sur ce sujet, les inquiétudes de nos concitoyens sont fortes. Ainsi, 90 % des personnes interrogées sont tout à fait d’accord avec l’affirmation : « l’hôpital public est en souffrance et mérite qu’on lui apporte des solutions immédiates et de long terme ». Elles sont autant à le considérer « en danger ».

 

3. La situation des hôpitaux publics s'impose comme un sujet politique et un véritable enjeu électoral.

De fait, 97 % des personnes interrogées estiment que les « propositions qui viseront à protéger l’hôpital public et les agents hospitaliers doivent être un enjeu » de l’élection présidentielle et 53 % considèrent qu’il s’agit d’un enjeu prioritaire.

 

4. La réforme de la protection sociale complémentaire des hospitaliers est identifiée comme un outil pour protéger la santé des agents.

Ainsi, 89 % des personnes interrogées jugent importante la mise en place d’une complémentaire de santé et de prévoyance de qualité pour les agents hospitaliers du service public.

 

Benoît Fraslin (président de la Mutuelle nationale des hospitaliers) commente : « Les Français sont préoccupés par la situation de ces femmes et ces hommes qui prennent soin des autres et par la situation, plus générale, de l’hôpital public. S’ils sont conscients que des mesures conséquentes de protection ont déjà été prises, ils considèrent qu’elles restent encore insuffisantes. C’est ainsi que je décrypte ce chiffre de 97 % des personnes interrogées qui déclarent que la défense de l’hôpital public doit être un enjeu de l’élection présidentielle ».

 

Méthodologie
 

L’enquête a été menée les 21 et 22 janvier 2022, auprès d’un échantillon de 1 003 Français, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge et profession de la personne interviewée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Pas encore de commentaires