Participatif
ACCÈS PUBLIC
14 / 09 / 2021 | 127 vues
Philippe Grasset / Abonné
Articles : 167
Inscrit(e) le 01 / 10 / 2008

« PAC-Num » : la stratégie d’acculturation numérique des agents du Ministère des Finances

Face à l’évolution des pratiques et usages liés à la transformation numérique, l’accompagnement à l’acculturation des agents du Ministère des Finances au numérique constitue un enjeu majeur de la politique ministérielle des ressources humaines, s’appuyant à la fois sur la mise à disposition de formations et d’outils numériques adaptés. Initiée et pilotée dès 2016 par le Secrétariat Général, cette stratégie ministérielle repose sur un plan d’action articulé sur les cinq axes suivants :

  • évaluer les compétences numériques des agents ;
  • impliquer les agents dans les enjeux et usages du numérique par des actions de communication ;
  • faciliter l’accès à la culture numérique ;
  • concevoir une offre de formation adaptée aux agents et aux managers ;
  • développer un environnement favorisant l’innovation dans les RH et l’appropriation des outils numériques.


En partenariat avec l’Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE), ce chantier se renforcera en 2021-2022, afin de renforcer l’inclusion numérique des agents et de favoriser leur montée en compétences dans le domaine du numérique. Dans ce cadre, le Secrétariat Général a élaboré le parcours apprenant de compétences numériques, dit « PAC-Num ». Il s’agit d’un dispositif personnalisé d’évaluation des compétences et d’accès aux formations les plus adaptées aux attentes et aux besoins de « métiers » des agents du MEFR.

 

Dès 2021, ce projet ministériel se déclinera autour des livrables suivants :

  • instauration de questionnaires d’évaluation en ligne (parcours PIX) des compétences numériques de chaque agent du ministère ;
  • développement de ressources pédagogiques innovantes par l’IGPDE, « jeux sérieux » et « micro-learning », permettant la mise en commun d’une offre de formations hybrides en matière de culture numérique et bureautique ou sur des thématiques nouvelles (sécurité informatique et montée en compétences sur les outils collaboratifs).


Le déploiement opérationnel de deux parcours « PAC-Num » a démarré dès septembre pour certains services de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) :

  • Direction des Impôts des non résidents (DINR), service d’appui aux RH, École nationale des finances publiques (ENFIP), direction départementale des finances publiques 68 et délégation interministérielle du centre est (soit 20 000 agents) et en octobre pour 2 400 agents du Secrétariat Général. « PAC-Num » sera généralisé à tous les agents du MEFR courant 2022.

 

Une web-application sera également créée pour proposer des services spécifiques : veille numérique personnalisée, accès à « PAC-Num » et participation à une communauté collaborative de bonnes pratiques. L’ensemble du dispositif sera opérationnel fin 2022-début 2023 et se traduira ainsi par :

  • une identification des besoins professionnels et une évaluation des niveaux de compétences numérique de chaque agent ;
  • et un accompagnement personnalisé de proximité débouchant sur des actions de formation adaptées.


Pour notre organisation syndicale, l’accompagnement personnalisé de proximité doit forcément passer par des formations en présence en premier lieu. Suite à l’évaluation de l’agent, il est nécessaire d'instaurer un accompagnement pour la formation mais aussi pour ne pas laisser des agents en situation d’échec. En réponse aux inquiétudes exprimées par les fédérations, le président a confirmé que les agents seront libres ou non de partager les résultats de leurs évaluations, aucune diffusion automatique.


Rappelons la nécessité de mettre les applications professionnelles à niveau, en instaurant l’inclusion numérique pour les handicapés et en diffusant des outils collaboratifs pour tous, notamment dans le cadre du développement du télétravail.

 

Entre les injonctions gouvernementales et la réalité subie par les agents, on est loin du socle minimal de compétences numériques. Dix mois après le début de la crise sanitaire, les salles de réunion de Bercy ne permettent toujours pas de se réunir en mode hybride, avec la visio. Le projet de document ministériel d’orientation stratégique en matière de formation professionnelle pour la période 2022-2024 a été une nouvelle fois reporté à une prochaine réunion.

 

Notre fédération affirme que la formation professionnelle est l'un des piliers fondamentaux dans le parcours de carrière des agents, à plus forte raison en cette période de réformes et de restructurations. La formation des stagiaires ne peut se concevoir qu’à travers les écoles d’application du ministère et notre organisation s’opposera à toute tentative de mutualisation ou de formation à distance. Notre fédération réaffirme son attachement à une formation professionnelle de qualité, laquelle doit s’envisager au niveau directionnel mais avec un engagement fort de la part du ministère, d’où l’importance d’un plan stratégique souvent annoncé mais toujours pas dévoilé...

Pas encore de commentaires