Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


Coopération transfrontalière & autodétermination des personnes en situation de déficience intellectuelle

nov. 21

par Denis Stokkink Themes: Santé & conditions de travail, Recherche & innovation

En matière d’accompagnement des personnes présentant une déficience intellectuelle, des dynamiques de coopération se développent pour permettre aux transfrontaliers franco-belges, de bénéficier  de services et de soins de qualité. Or, un certain nombre de cloisonnements entre les systèmes et les institutions impliqué-e-s de part et d’autre de la frontière persistent. 

L’impact de ces dysfonctionnements (faible perméabilité, manque de fluidité, inégalité d’accès, …) est de limiter tant la mobilité des personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) que l’efficacité des échanges en matière de parcours de soins, de parcours de vie et d’offre de services.

C’est à partir de ces constats qu’I SAID, projet de coopération transfrontalière - relevant de la collaboration des régions Hauts-de-France et Wallonie dans le cadre du programme européen de coopération territoriale Interreg France-Wallonie-Vlaanderen - entend déployer les capacités d’autodétermination, d’autonomie et d’inclusion sociale des personnes avec DI.

I SAID repose sur un triptyque d’activités RECHERCHE-ACTION-FORMATION au sein duquel la recherche est au service de la pratique et ancrée dans les besoins. En effet le dispositif I SAID vise la scientificité des savoirs expérentiels (recherche participative), le partage d’expériences au sein de communautés de pratiques (action inclusive) et le développement d’environnements favorables (formation).

Le mois dernier, le partenariat I SAID  a réuni à l’Université de Mons plus d’une centaine d’acteur-rice-s impliqué-e-s et concerné-e-s en matière de DI (professionnel-le-s de santé, accompagnateur-rice-s, bénéficiaires, familles et entourages) pour partager au cours du séminaire « Déficience intellectuelle & approches inclusives : vers plus de coopération transfrontalière » les avancées du projet I SAID.

« La rupture au sein des parcours de soin des personnes en DI est un enjeu complexe de qualité de vie et de santé globale. I SAID est l’expression d’une volonté de changement et de mobilisation d’acteurs transfrontaliers dans une dynamique d’innovation sociale » commente Marie-Claire Haelewyck de l’Université de Mons.

Au cours de la matinée du 12 octobre les conclusions du guide Freins et facilitateurs à la mobilité transfrontalières, ont été présentées. Le guide révèle toute la complexité de l’accompagnement des personnes présentant une déficience intellectuelle en dehors de leur territoire et apporte des éléments de réponse à la question du « comment faciliter le parcours des personnes ? ».

Parmi les principales propositions Patrice Warembourg de l’UDAPEIsouligne « le renforcement des jumelages entre établissements et services franco-wallons afin de développer une meilleure interconnaissance des normes législatives en vigueur ».

Hubert Gascon, professeur et chercheur à l’Université du Québec à Rimouski qui a clôturé la matinée, souligne « le caractère d’envergure et le haut potentiel de structuration et de pérennité du projet I SAID inscrit dans un territoire peuplé de 10 millions d’habitants». Il poursuit ainsi « aller au devant des populations concernées, qui sont par ailleurs en demande, favorise une pression positive de changement sur des systèmes perfectibles ».

En matière d’actions inclusives, les communautés de pratiques (au nombre de 10), mises en place en Wallonie et Hauts-de-France par le partenariat I SAID au travers d’appels à candidature permettront d’intensifier les discussions avec l’entourage et les professionnel-le-s de l’accompagnement des personnes présentant une déficience intellectuelle.

 

Pour en savoir plus et suivre en ligne les avancées de ce projet, rendez-vous sur le site I SAID en ligne et sur sa page Twitter !

 

Le nom du projet I SAID est formé par idiome anglophone signifiant décision, force, initiative et résolution. C’est l’acronyme de Interregional platform for Innovation in Self-determination, Autonomy and Inclusion of people with Disability (en français plateforme transfrontalière pour l’innovation, l’autodétermination et l’inclusion sociale des personnes présentant une déficience intellectuelle).

 

Lu 204 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

30x30_PLS.Logo.positif.140901
30x30_Pihet_A10110293

Maisons de retraites : des chiffres qui interpellent !

le 16 déc., 2017 par Jean Meyronneinc`

30x30_Meyronneinc

Le CESE se penche sur la question des déserts médicaux

le 16 déc., 2017 par Hélène Fauvel`

30x30_H__l__ne_Fauvel
30x30_Jacky_AMF_2016_261_HteDef
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours

Accèder à l'ensemble des discussions »