Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


Keolis : Non à la criminalisation de l’action syndicale

avr. 21

par Patrice Clos Themes: Santé & conditions de travail, Dialogue social

La Fédération Nationale des Transports et de la Logistique Force Ouvrière/UNCP, condamne avec la plus grande fermeté les agissements de la direction Keolis de SETRAM.

La criminalisation de l’action syndicale est encore montée d’un cran à Keolis et plus particulièrement au Mans, en s’abattant sur notre délégué syndical .

Le délit : un tract anodin ! Issu du rapport de l’expert-comptable, ce tract est sans signature, il ne nomme personne !

Comme dit l’adage « l’occasion fait le larron » Keolis a mis en cause notre DS pour « diffamation » il devra s’expliquer devant le tribunal de police.

Ce que vise Keolis c’est de faire taire l’action de Force Ouvrière au sein de SETRAM du Mans en s‘attaquant à notre représentant Bruno Peltier par tous les moyens mis à la disposition de l’entreprise.

La Fédération Nationale des Transports et de la Logistique Force Ouvrière/UNCP apporte son soutien plein, entier et indéfectible à notre camarade Bruno Peltier qui combat un employeur qui rêve d’un retour à l’époque où les salariés étaient considérés comme des serfs.

Notre délégué syndical FO SETRAM est convoqué devant le tribunal de police le 4 mai à 14 heures suite à la plainte en diffamation déposée par le directeur du SETRAM.

L’Union Départementale de la Sarthe appelle à la mobilisation de tous les militants(e) et adhérents(e) actifs et retraité(e)s à l’occasion de cette audience à la Cité Judiciaire à 14 heures pour soutenir notre camarade qui dans le cadre de son mandat a osé informer les salarié(e)s.

On veut faire taire les représentants de notre organisation syndicale dans l’exercice de leur mandat c’est inacceptable.

Nous ne laisserons pas faire de tel agissement, museler ainsi l’information des salarié(e)s c’est revenir au temps ancien que chacun croyait enfoui au fond de notre histoire.

Malheureusement force est de constater que certains veulent imposer leur diktat par la peur en menaçant de licenciement tous ceux ou celles qui osent défier leur autorité.

Non Force ouvrière ne cèdera au chantage de la peur et vous appelle toutes et tous à vous mobiliser pour la liberté d’expression et d’information auquel chaque salarié a droit. C’est simplement la Démocratie. En ont-ils peur ?

 

Lu 140 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire