Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


Élections, projet de société et retraités

mars 20

par Michel Salingue Theme: Vie économique

Dans pratiquement  un mois  aura lieu le premier tour de  l’élection présidentielle. LaFGR-FP ne peut se désintéresser de ce scrutin présidentiel ni des élections législatives qui vont suivre. Le projet de société, le programme politique qui seront retenus par les électeurs ne seront évidemment pas sans influence sur nos vies de retraités comme sur la vie de nos enfants et petits enfants.

Élections avant l’élection, les primaires, organisées pour désigner certains candidats, mais pas tous, ne semblent guère avoir contribué à éclaircir le paysage.

Curieuse campagne électorale où  projets et programmes sont, bien souvent, remplacés à la une des médias par les affaires d’emplois fictifs ou résumés à une lutte d’égos.

Cette situation conjuguée à l’abstention massive constatée lors des précédents scrutins semble marquer les limites d’un mode de désignation du Président de la République et, plus généralement, pose la question des modalités actuelles de l’expression de la démocratie.

A ce jour les questions qui concernent les retraités que nous sommes n’apparaissent guère dans les débats. Et pourtant, à la fin du prochain quinquennat, les retraités représenteront presque un tiers de la population française.

Question éminemment politique que celle de la place de ces bientôt 20 millions de retraités.

Doivent-ils être considérés simplement comme des personnes âgées ou reconnus dans leur statut social de retraités ?

Seront-ils pleinement acteurs dans la société au même titre que les actifs ou relégués parce que leur pouvoir d’achat aura décroché de celui des salariés ?

Pourront-ils vivre une vieillesse heureuse qui passe par une santé entretenue ou auront-ils des difficultés à se soigner liées aux coûts et aux déserts médicaux ?

Leur parole, exprimant les besoins qui leur sont spécifiques, sera-t-elle écoutée et entendue ?

L’enjeu politique est d’importance et va bien au-delà des retraités eux-mêmes, il s’agit, avant tout, d’une question de cohésion de notre société, le bonheur des uns ne peut se construire sur l’exclusion ou la relégation des autres.

La FGR-FP se doit d’intervenir sur le champ qui la concerne. Nous nous adresserons aux candidats à l’élection présidentielle ainsi qu’aux candidats à l’élection législative pour leur rappeler l’importance numérique des retraités et la nécessite de leur reconnaissance mais aussi nos revendications en termes de pouvoir d’achat, de santé, de prise en charge de la perte d’autonomie.

Lu 386 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire