Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


Encourager la recherche sur l’ « autre économie » c’est contribuer à la paix

janv. 18

par Marcel Caballero Theme: Vie économique

Le Cercle des économistes et le journal Le Monde sont à l’origine du Prix du meilleur jeune économiste qui, depuis 2000, récompense des recherches « pour leur excellence académique et leur pertinence dans l’actualité ». Il s’agit de distinguer « celle ou celui qui semble avoir le mieux fait progresser les concepts, les idées et les propositions de politique économique ».

Dans Le Monde du 14 décembre, les présidents du jury du Prix et du Cercle des économistes affirment leur ambition de « coller plus encore aux interrogations profondes de notre société ».

Pour cela, ils définissent des priorités : « redynamiser le tissu productif et re imaginer les systèmes de production bouleversés par les technologies du numérique ; reconsidérer la concurrence sur les marchés multi faces et examiner les effets de l’ubérisation et des clusters technologiques qui créent de nouveaux modes de coordination et exigent d’autres formes de régulation ; définir les formations et les qualifications adaptées à ce monde nouveau afin de lutter contre toutes les formes d’exclusion sur le marché du travail ; s’attaquer aux inégalités que suscitent les révolutions technologiques et la mondialisation. » Nous y souscrivons, pour l’essentiel.

Mais, notre propos n’est pas seulement de nous intéresser aux objectifs des politiques économiques, il est aussi de répondre à la question : quelle forme d’organisation économique, quel type d’entreprises peuvent le mieux atteindre ces objectifs, en répondant aux besoins du plus grand nombre et dans le respect de l’environnement ?

Nous pensons, en effet, que ne pas s’interroger sur les formes d’entrepreneuriat, ne pas rechercher qui en prend l’initiative, avec quels objectifs, quels moyens, et ne pas mobiliser les chercheurs pour contribuer à apporter des réponses objectives à ces questions, c’est accepter implicitement que l’organisation économique qui domine aujourd’hui est indépassable. (L’essentiel de notre système d’enseignement et de recherche est organisé sur cette acceptation).

Le CIRIEC est porteur d’une autre conviction : l’économie doit servir l’intérêt général, et elle le fait d’autant mieux qu’elle résulte de l’initiative collective et que son principal objectif n’est pas le profit et son appropriation individuelle, mais la satisfaction des besoins des populations. Pour s’être construit aux antipodes de ces règles, on sait à quoi a conduit le système capitaliste. Le rapport sur les inégalités mondiales que viennent de présenter une centaine d’économistes, dont Thomas Piketty, montre qu’elles se sont encore creusées ces quarante dernières années jusqu’à atteindre des niveaux qui défient l’entendement.

En résumé, 1% accapare 27% des richesses produites. Et la tendance est partout à l’accélération du phénomène : aux Etats-Unis, les plus riches sont passés de 34 à 47 % entre 1980 et 2016, en Russie de 21 à 46%, en Chine de 27 à 41%, en Europe de 33 à 37%. Cette accumulation sans précédent du patrimoine privé (Il est passé de 200-350 % du revenu national en 1970 à 400- 700 % aujourd’hui) s’accompagne et se nourrit d’une liquidation du patrimoine public. Et la hausse du capital privé a été accaparée par les plus riches, tandis que les Etats s’appauvrissaient.

Cette spoliation a été aggravée par une forte diminution de la fiscalité des riches : « Entre 1970 et le milieu des années 2000, la progressivité de l’impôt a été fortement réduite dans les pays riches et dans certains pays émergents. » Dans le même temps, les capitaux placés dans les paradis fiscaux « représentent aujourd’hui 10 % du PIB mondial. »

Cette vertigineuse inégale répartition des richesses crée de dangereuses tensions. Les déplacements de populations à la recherche de moyens de survie n’en sont qu’à leur début. Parallèlement, on assiste à la montée de régimes autoritaires qui prétendent juguler ces tensions par la force. Les Etats-Unis et la Corée du Nord en sont aujourd’hui une inquiétante illustration où le tragique le dispute à l’ imbécilité. La soif sans limite de profits entraîne le pillage systématique des biens communs.

Notre planète est menacée dans ses équilibres fondamentaux. L’humanité est menacée dans sa capacité de survie. Le cri d’alarme lancé naguère par Jean Ziegler à propos de la faim dans le monde et de la responsabilité des multinationales n’a pas été entendu : « Les chiffres sont catastrophiques. Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim. 47.000 personnes meurent de faim tous les jours. Alors que l’agriculture mondiale dans l’état actuel de son développement pourrait nourrir sans problème douze milliards d’êtres humains ! » L’autre économie, qu’elle soit publique ou sociale, constitue un élément de réponse à ces déséquilibres mortifères. La mise en pratique des valeurs sur lesquelles elle est fondée doit être encouragée, et la recherche peut y aider. Mal connue, Parfois décriée, elle souffre d’incompréhension ou de scepticisme. Le peu de place qu’elle occupe dans l’enseignement et la recherche est sans rapport avec son importance réelle et, plus encore, ses potentialités. Le Prix du meilleur jeune économiste pourrait contribuer, certes modestement mais concrètement, à sa reconnaissance et à sa promotion, donc à l’équitable partage des richesses et à la paix. Chiche !

Lu 186 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

Où se niche la fraude sociale ?

le 23 févr., 2018 par Françoise Lemaulf`

30x30_Photo_Fran__oise_Lemaulf_cp

Panorama des entreprises coopératives...Edition 2018

le 23 févr., 2018 par Marcel Caballero`

30x30_Photo_identit__

Automobile : le groupe Maike mis en pièces

le 23 févr., 2018 par Frédéric Homez`

30x30_pho_fh___dito

Les ex-salariés d’Amcor poursuivent le combat en justice

le 23 févr., 2018 par Laurent Aubursin`

30x30_IMG_3327_1_
30x30_D.DELPOUY.000
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours

Accèder à l'ensemble des discussions »