Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


Recherche en soins : un séminaire pour faire rencontrer ceux qui agissent

juin 21

par Dominique Letourneau Theme: Recherche & innovation

En parallèle du 42e Congrès de la Mutualité Française, la Fondation de l’Avenir a organisé, mercredi 13 juin dernier à Paris, une après-midi rencontre autour de son dispositif « Bourse Avenir Recherche en Soins » (BARS). Cette rencontre a été l’occasion de faire lien entre les bénéficiaires, de parler méthodologie de travail et d’exposer les premières réponses aux hypothèses de travail de ces acteurs de soins.

« La recherche étant un mouvement en perpétuel évolution, il est important de faire rencontrer ceux qui s’interrogent, qui agissent et que l’on soutient ».  C’est dans cet esprit que cette rencontre a permis aux 10 apprentis chercheurs (dont 7 issus de l’environnement mutualistes) d' échanger sur leurs travaux et méthodologie de travail :

  • Patricia DEFFREIX, cadre de santé à la Clinique Mutualiste de Pessac, pour ses  travaux traitant d’un nouveau parcours patient dans la cadre d’une Unité Péri Opératoire Gériatrique (UPOG)
  • Annie PATARD, orthoptiste à la Clinique Mutualiste Beau Soleil, pour ses travaux pour des travaux traitant de l’Education Thérapeutique des Patients (ETP) dans le cadre des pathologies chronique ET2P.
  • Natatia ZANON, infirmière à la Clinique Mutualiste de l’Estuaire, pour son étude FOXTEO sur l’ostéopathie, les neuropathies et le cancer colorectale.
  • Caroline HAGELAUER, infirmière à l’Institut Mutualiste Montsouris, pour des travaux autour du développement de l’ETP dans le cadre d’une sortie d’hospitalisation de patients adolescents souffrant d’anorexie mentale (études de point de vue patients, parents, soignants)
  • Louise GERARDIN, ergothérapeute à l’Hôpital La Musse pour son étude EPONA traitant de l’impact de la thérapie médiatisée par le cheval sur la gestion des troubles psycho-comportementaux chez l’adulte traumatisé crânien présentant un déficit de participation sociale.
  • Steven BOMIN, infirmier à la Clinique Mutualiste de la Porte de Lorient pour ses travaux traitant de la réhabilitation améliorée après chirurgie prothétique de hanche programmée chez la personne agée
  • Leila MAT, infirmière au CRF «la Chataigneraie», pour ses travaux sur l’impact d’une consultation infirmière de réadaptation auprès des patients atteints de sclérose en plaques.
  • Audrey TARON, infirmière à Korian l’Observatoire pour ses réflexions autour du modèle de prise en charge des troubles du sommeil en Soins de Suites et de Réadaptation (SSR).
  • Julien METROT, enseignant en APA et chargé de recherche à la Clinique Mutualiste Propara, pour ses travaux autours de l’analyse des spécificités et des marqueurs de marche du patient lésé médullaire incomplet.
  • Claire GODEFROY, ergothérapeute au Centre Paris Est - Pôle Etablissement USSIF, pour ses travaux sur les effets de l'activité musicale rythmique sur les performances motrices et cognitives pour les patients atteints de sclérose en plaques.

Madame Chantal LEGRAND, coordonnateur paramédicale de la Recherche à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, et les trois lauréats de la première édition du Prix National en Sciences Infirmières (Bruno GARRIGUE, Jean-Manuel MORVILLIERS et Claire LINE) ont également apporté leurs contributions à ce séminaire de réflexion.

La Fondation de l'Avenir souhaite réussite et succès à cette promotion des BARSiens, et tient à rappeller qu'elle reste présente à chaques étapes de la vie des chercheurs.

Lu 397 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire