Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


La double peine !

janv. 10

par Philippe Grasset Theme: Vie économique

Au jour où sont  écrites ces lignes, le conflit social des « gilets jaunes » est   toujours présent. Ce mouvement, hétéroclite, aux revendications diverses et variées voire parfois contradictoires, a toutefois remis la question du pouvoir d’achat au goût du jour.

Pour sa part , FO le syndicat de la « feuille de paye » rappelle qu’il a toujours mis cette question du pouvoir d’achat au cœur de son cahier revendicatif.

Le Président de la République, ignorant et méprisant les organisations syndicales, s’est retrouvé fort logiquement en première ligne de ce conflit iconoclaste. Au bout de cinq semaines, il a été contraint de quitter son costume jupitérien et de lâcher du lest. Pour autant, tout n’est pas réglé, loin s’en-faut et la colère sociale persiste !

A Bercy, cette colère couve depuis des années. Les mises en garde régulièrement adressées aux ministres par notre fédération n’ont suscitées qu’indifférence, arrogance ou mépris !

Et pourtant, le constat est accablant.

10 000 emplois supprimés en quatre ans, 1 200 services économiques et financiers fermés en 10 ans, rien de surprenant à ce que la désertification des services publics soit aussi un sujet majeur de mobilisation chez les citoyens !

D’autant que 25% de français n’ont pas accès pour diverses raisons aux outils numériques.

Dans le même temps:

- la valeur du point d’indice est quasiment gelée depuis 2008,

- le plan ministériel de promotions a été supprimé en 2018,

- les indemnités de mission n’ont pas été revalorisées à hauteur de l’augmentation du prix des carburants ou de l’hôtellerie.

Alors oui, la question du pouvoir d’achat des fonctionnaires mérite une réponse !

Au final, une minorité de fonctionnaires et ceux des finances en particulier sont concernés par les mesures présidentielles mais, tous devront les financer au travers d’une baisse des crédits, via la révision du projet de loi de Finances 2019. C’est la double peine !

Au-delà, l’agenda gouvernemental 2019 contient d’ores et déjà deux « mèches sociales inflammables » que sont la réforme de l’État et les retraites.

Comment dans ce contexte envisager de s’inscrire dans un pacte social, appelé de leurs vœux par certains ?

Rester un syndicat libre et indépendant nous retient d’une quelconque compromission ou complicité avec ceux qui ne partagent pas l’ambition d’un égal accès à un service public républicain et de la défense des acquis sociaux des fonctionnaires.

Poser les revendications, négocier pour un mieux disant social, défendre leurs intérêts matériels et moraux, tel est le mandat qu’ont donné les agents des finances à nos  représentants élus  aux dernières élections professionnelles.

C’est une exigence forte, vous pouvez compter sur eux et la Fédération des Finances pour la respecter !

Lu 170 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

Amiante: Le Tripode de Nantes ...un dossier récurrent

le 24 janv., 2019 par Françoise Gauchet`

30x30_P1020092
30x30_D.DELPOUY.000

Se former et travailler avec un handicap

le 23 janv., 2019 par Michel Debonnaire`

30x30_fnath_logo

Se former et travailler avec un handicap

le 23 janv., 2019 par Michel Debonnaire`

30x30_fnath_logo

Retraites: quelle est la température?

le 23 janv., 2019 par Jean Meyronneinc`

30x30_Meyronneinc
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours