Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


22 Mars....l'enjeu.. !

mars 13

par Philippe Grasset Theme: Dialogue social

Les décideurs politiques d’aujourd’hui invoquent «leur nouveau monde», dont le numérique constituerait la pierre angulaire et comme s’il fallait faire table rase du passé, notamment le modèle social français, fruit de notre histoire pas toujours un long fleuve tranquille d’ailleurs.

A les entendre, les « acquis sociaux » qui ne constituent en réalité que des mesures de protection des salariés, seraient la cause de tous les maux du monde du travail ou plutôt à leurs yeux, des empêcheurs de profits encore et toujours plus gros !

A l’instar de la dernière élection présidentielle, ils ambitionnent cette fois de dupliquerle «dégagisme» aux organisations syndicales ! Depuis la loi instaurant la liberté de se regrouper en syndicats (1884), nombreuses ont été les tentatives de torpiller les organisations des représentants des salariés voire de les caricaturer ou les « ringardiser» !

Pourtant, le syndicalisme ne vit pas hors du temps, comme se complaisent à le dépeindre ses pourfendeurs. Il s’adapte, évolue et surtout il est ce que les salariés décident qu’il soit !

Notre organisation syndicale , depuis maintenant 70 ans, a connu bien des changements dansson organisation et son fonctionnement, mais la liberté et l’indépendance restent deux principes intangibles et intemporels. Pour certains ce ne sont que des mots, des slogans. Pour nous , c’est la conceptionmême de l’action syndicale. C’est pourquoi, nous devons sans cesse avoir l’oeil sur deux baromètres fondamentaux : les adhésions et les élections.

Un syndicalisme fait de slogans et de mots d’ordre construits par un état-major coupé de sa base,est inéluctablement voué au déclin. Le nombre d’adhésions aux syndicats affiliés à notre fédération , a légèrement progressé ces dernières années et ce alors que 20 000 emplois ont été supprimés ces 10 dernières années !

Quant aux élections, rappelons simplement qu’en 2014, notre organisation syndicale  a progressé de près de 2 points. Il faudra bien entendu, conforter cette progression lors du prochain scrutin malgré le vote électronique et le risque d’une participation amoindrie. Bien entendu, ces résultats sont le fruit de l’investissement quotidien des militants , au plus près des agents, dans un contexte social très difficile dans les directions de Bercy.

Le développement syndical constitue un axe prioritaire pour nous , afin d' être en capacité de défendre les revendications des personnels et au besoin construire un rapport de forces face aux attaques frontales de nos gouvernants.

Après la loi «Travail », en deux temps, trois mouvements le gouvernement est très vite passé à « Action Publique 2022 ».

A chaque fois, les droits des salariés du privé comme du public sont remis en cause, et le service public républicain est plus que jamais menacé ! C’est pourquoi, le 22 mars, les agents publics sont appelés à cesser le travail. Nul doute que cette seule journée ne suffise à faire reculer le gouvernement, mais de son succès résultera indubitablement la capacité de résistance des agents à défendre leurs missions, leurs emplois et le service public.

Faire face à «un nouveau monde», où d’après une enquête récente près de 13 millionsde français sont exclus du numérique, l’enjeu est de taille !

Lu 225 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire