Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


"Il n’y a pas d’alternative... Trente ans de propagande économique"

août 10

par Michel Abhervé Theme: Vie économique

Un livre à lire et faire lire...et à méditer...

 

Pour imposer leurs idées, ils utilisent une arme rhétorique redoutable : TINA, le fameux acronyme thatchérien « There Is No Alternative », qu’ils vont répéter et faire répéter par tous les médias jusqu’à ce qu’il soit entendu comme une vérité révélée.

Il n’y a pas d’alternative au capitalisme, au marché, à la mondialisation, à la déréglementation financière, aux baisses de salaires, aux délocalisations, à la disparition des protections sociales, etc.

Cette idéologie va infester les sociétés occidentales, provoquer le déclassement social du plus grand nombre et des profits gigantesques pour quelques-uns. Une oligarchie confisque alors le pouvoir.

Mais quand la crise financière de la fin des années 2000 met en péril sa fortune et son patrimoine, l’Etat recouvre soudain toutes ses vertus.

Ceux qui hier le vilipendaient réclament son secours à grands cris. Il n’y a pas d’alternative, il faut sauver les banques !

Et pour renflouer les pertes abyssales de l’économie de casino, ce sont encore les plus démunis qui seront rançonnés, à commencer par les salariés.

Jusqu’à quand ?

Bernard Rothé et Gérard Mordillat (« Il n’y a pas d’alternative. Trente ans de propagande économique », aux éditions du Seuil)

Lu 297 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire