Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


Accidents du travail et maladies professionnelles : les moyens humains et financiers en discussion

janv. 12

par Françoise Gauchet Themes: Santé & conditions de travail, Sécurité

La convention d’objectifs et de gestion (COG) de la branche Accidents du travail et maladies professionnelles (AT-MP) devait initialement être conclue entre la Sécu et l’État avant la fin janvier : elle ne sera finalisée qu’en février, voire en mars. La raison ? Des difficultés à s’accorder sur les moyens humains et financiers qui seront affectés par l’État à la branche et à ses satellites, pour les cinq prochaines années.

Soixante-cinq postes menacés à l’INRS

À l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), financé par la branche AT-MP, où 26 postes ont déjà été supprimés sur la période 2014-2017, on craint, selon nos informations, une réduction de 12% du budget et de 12% des effectifs sur les cinq prochaines années. Soixante-cinq postes sont dans le collimateur, avec le non-remplacement d’un peu moins d’un départ sur deux à la retraite.

Une exigence: Des moyens à la hauteur des missions de la branche

Notre organisation syndicale  partage les craintes des salariés de l’INRS, indique Ronald Schouller, président (FO) de l’INRS et premier vice-président de la commission des AT-MP au sein de la Caisse nationale d’assurance maladie. La COG doit donner à l’ensemble de la branche AT-MP, y compris à l’INRS et à Eurogip, les moyens à la hauteur de leurs missions, qu’il s’agisse de prévention, de réparation ou de tarification.

C’est d’autant plus important que l’intégration des trois millions d’indépendants du RSI [Sécurité sociale indépendants, NDLR] va apporter un surcroît d’activité à l’INRS et à la branche, insiste-il.

Réinsérer les salariés victimes d’accidents du travail

Parmi les priorités établies par les partenaires sociaux pour les AT-MP, figurent la poursuite de programmes de prévention sur les troubles musculo-squelettiques, les risques psycho-sociaux et la désinsertion professionnelle des salariés victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles.

 

 

 source: FL/FOH

 

INRS et Eurogip : fiche d’identité

L’INRS et Eurogip sont des organismes paritaires, qui dépendent de la branche Accidents du travail - maladies professionnelles de l’Assurance maladie. L’INRS est spécialisé dans la recherche et l’information sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. 580 personnes y travaillent, chercheurs, médecins, juristes, formateurs ou spécialistes de l’information. Eurogip, 12 salariés, est un observatoire et un centre de ressources qui collecte et diffuse des donnés internationales et européennes (Eurostat) sur la santé au travail.

Lu 286 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

"La comédie (in)humaine" ...ou les délires du management

le 22 sept., 2018 par Michel Monteil`

30x30_A07060138.Michel.monteil_1_

Santé au travail: révolution or not révolution?

le 22 sept., 2018 par Jacky Lesueur`

30x30_Jacky_AMF_2016_261_HteDef
30x30_PLS.Logo.positif.140901

Gaulois ou pas... nous restons réfractaire à la casse sociale!

le 22 sept., 2018 par Sébastien Busiris`

30x30_PHOTO_Sebastien_Busiris_FEC_FO

Le CIRIEC, expert auprès de la Commission européenne

le 21 sept., 2018 par Marcel Caballero`

30x30_Photo_identit__
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours