Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Imprimer


Conduite des hommes : II. Que faire en ces temps du triomphe de l’individualisme ?

févr. 09

par Alain Astouric Theme: Santé & conditions de travail

 

Nous avons vu précédemment à quel point la qualité du management d'une équipe au travail se trouve de nos jours dégradée. Étant donné qu’on ne peut pas revenir en arrière, il devient maintenant urgent de reconstruire l’entreprise. Non pas par nostalgie du passé mais parce que l’on tient là l’unique façon de réussir l’avenir.

 

Le moment est largement venu de former à la Conduite des hommes C’est-à-dire, pour l’essentiel : systématiser vraiment l’accompagnement des changements ; instaurer un délai minimum de stabilité après chaque changement de poste et, comme le recommandait le rapport Lachmann, dès février 2010, prévoir une étude d’impact social avant toute restructuration significative. Parallèlement à ces trois mesures structurelles, il est plus que temps de donner enfin à la maîtrise et aux cadres non seulement une réelle et suffisante marge de manœuvre mais aussi une formation sérieuse, complète et concrète, d’abord aux problématiques de la santé et du bien-être au travail, ensuite, et surtout, aux dix techniques qui fondent (depuis presque toujours) le management efficace d’une équipe au travail :

  • La communication interindividuelle ;

  • La gestion du changement dans les Organisations ;

  • La recherche de l’amélioration de la qualité ;

  • La délégation de pouvoir ;

  • La prise de décision ;

  • La négociation interindividuelle ;

  • La motivation de l’homme au travail ;

  • La conduite de réunion ;

  • La prise de parole en public ;

  • L’entretien de face-à-face.

Nous sommes bien conscient que vu l’ampleur des dégâts rien en soi n’est suffisant et que la pédagogie à elle seule n’est pas la panacée. Mais si l’on n’utilise pas en premier lieu les moyens existants, ceux là même qui ont depuis longtemps fait leurs preuves, rien ne sera jamais résolu. En outre, parce qu’en matière de relations sociales dans le travail, de conditions de travail et d’organisation du travail la démarche collective est toujours à privilégier, nous insistons sur la nécessité à former aussi les décideurs et dirigeants, surtout les plus jeunes, à l'Encadrement d'une équipe On a là un train de mesures qui en ne confondant pas prévention du stress et poudre aux yeux devrait nous permettre de regagner suffisamment de confiance et d’adhésion pour, enfin, travailler mieux.

 

Lu 533 fois Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire