Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


La finance a pris le pas sur le paternalisme chez Huntsman

nov 04 2013

Thème: %1

La dernière plénière du CE européen de Huntsman se tenait à Barcelone (Espagne) les 30 et 31 octobre 2013.

Le temps fort de ces réunions est toujours l'intervention de Peter Huntsman, n° 1 de la société, qui présente les chiffres des différentes entités de la compagnie, puis permet aux salariés investis de la mission de représentation de poser leurs questions.

Ce moment tant attendu a été des plus intenses pour moi, représentant de la branche pigment du comité de coordination et secrétaire du comité d'entreprise de Tioxide Calais.

Après mon intervention qui ne faisait que mettre en avant un certain « mal-être » des salariés étant donné les plans de réduction de coûts se succédant année après année, n'aboutissant qu'à des réductions d'effectifs systématiques, Peter Huntsman a cyniquement répondu que les salariés, s'ils n'étaient pas d'accord avec la politique Huntsman, pouvaient aller travailler ailleurs...

Pour une société qui prône l'éthique et la moralité, cela laisse un goût amer !

  • J'ai fait remarquer à Peter Huntsman que cela ne collait pas avec le discours de son père Jon Huntsman, fondateur de la société, qui était venu saluer les salariés de Calais l'an dernier, lui qui avait tiré les larmes des yeux des salariés les plus durs avec un discours paternaliste et qui ne pouvait que susciter l'adhésion du personnel devant tant de sincérité.

Apparemment, les choses ont changé et la finance a pris le pas sur le reste...

Aujourd'hui, nous ne pouvons qu'être inquiets pour l'avenir si telle est la vision de notre dirigeant le plus influent, cette société qui vous demande tant de sacrifices n'hésite pas à vous jeter comme un citron qui n'a plus de jus.

Avec un tel discours, comment les salariés pourront-ils s'épanouir dans cette société, donner le meilleur d'eux-mêmes en sachant que demain, ce sera peut-être leur tour ?

Les sacrifices des salariés ont permis à Huntsman de racheter Rockwood mais quel est le bénéfice pour les salariés ?

D'ailleurs, qu'est-ce qui attend les salariés de Rockwood ?

Huntsman a déjà prévu des économies très substantielles en jouant sur les « synergies ».

En clair, cela veut dire que le groupe Tioxide qui dispose déjà d'une organisation centralisée en terme d'achats, de finance, de recherche etc. appliquera cette organisation à Rockwood, ce qui laisse présager des licenciements massifs dans cette société dès que l'approbation du rachat par les autorités anti-trust auront donné leur feu vert.

Ainsi, toute l'économie est basée sur des actionnaires qui rationnalisent et font des économies d'échelle mais tout ceci est néfaste à l'emploi car, au final, qui sera en capacité de consommer ?

Il me semble que ces pratiques ne feront qu'accroître les inégalités et orienter l'Europe vers une implosion du système mais n'est-ce pas le but recherché par les Américains ?

Mots-clés : CEE,

Partager : Lu 2700 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

Avenir de la SNCF : un rapport alibi, des usagers sacrifiés ?

le 19 févr., 2018 par Martine Derobert`

30x30_Photo_2_001

Un rapport de l’OIT confirme la faiblesse de la reprise

le 19 févr., 2018 par Michel Monteil`

30x30_A07060138.Michel.monteil_1_
30x30_photo_De_taxis_du_Poet

La Mutualité Française lance le Prix Innovation Mutuelle

le 19 févr., 2018 par Jacky Lesueur`

30x30_Jacky_AMF_2016_261_HteDef

Rencontres de la Plaine 2018

le 19 févr., 2018 par Jean-Philippe Milesy`

30x30_JP_MilesyTN2_8451
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours

Accèder à l'ensemble des discussions »