Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Le CHSCT de Tioxide déclenche une enquête

Face aux nombreux témoignages de mal-être de salariés d'un service, le CHSCT a voté le mois dernier le déclenchement d'une enquête afin de déceler les éléments qui ont conduit à cette situation, des salariés en pleurs, des dépressions, rien ne justifie de venir au travail avec « la peur au ventre ».

La direction a bien tenté de faire avorter le projet mais les élus, bien conseillés par le cabinet Orseu ont tenu bon et l'enquête se met en place, doucement mais sûrement.

Moins de personnel, une pression sur les cadres qui redescend systématiquement sur les « lampistes » rien de tel pour mettre à mal une entreprise.

Un groupe qui restructure sans cesse, prône l'effort et les sacrifices continuellement, et qui se permet d'investir 1,2 milliard de dollars, vous permettrez que l'on s'interroge.


Rien ne peut justifier le gel des embauches chez Tioxide.

De l'argent, il y en a pour certaines choses et pas pour d'autres, des programmes bien ficelés pour la sécurité ? Depuis leur mise en place, les accidents ne cessent d'augmenter, il serait temps de comprendre que la limite a été franchie et qu'on ne gère pas une entreprise chimique comme un magasin de bonbons !

Pourquoi une si belle entreprise, capable des plus belles performances n'est même plus capable de fournir ses clients ?

Le paradoxe, c'est que le marché a repris et que Tioxide n'arrive pas à produire des quantités qui seraient vendues, pas à cause du personnel mais bien à cause de la gestion purement comptable d'un groupe qui n'a rien compris !

On ne supprime pas des emplois sans conséquences...

Mots-clés : CHSCT,

Partager : Lu 2946 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire