Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


La Mairie de Paris va abroger le jour de carence pour ses agents dès septembre

Ressources

Sources

« Cette mesure est injuste, inutile et inefficace. Elle est humiliante pour les agents. Le gouvernement proposera de l'abroger par la prochaine loi de finances », avait déclaré en début d’année la Ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, pour justifier la fin de la journée de carence pour les fonctionnaires en cas d'arrêt maladie. Cette mesure qui ne se traduira toutefois qu’en 2014 était surtout venue compenser le fait qu’il n’y aurait pas en 2013 d’augmentation du point d’indice, gelé, de façon inédite, depuis 2010.

C’est donc avec une certaine surprise que les syndicats de la Ville de Paris ont appris que l’équipe dirigée par Bertrand Delanoë allait, pour une fois, devancer le gouvernement en ayant fait voter en avril par le Conseil de Paris la suppression du jour de carence pour le personnel municipal.

Toutefois, en regardant les considérants de ce vote, on y trouve des arguments plutôt croquignolets. Ainsi, pour justifier la suppression de ce jour de carence, la municipalité s'appuie sur le fait qu’elle l’a mis en place après le gouvernement. Véridique ! Il est en effet écrit dans la délibération municipale : « qu’elle n’a mis en place cette mesure applicable au 1er janvier 2012, qu’en septembre 2012 ». Une tentative de justification assez fluctuat, non ?

Mieux, elle ajoute comme autre argument pour justifier la suppression du jour de carence « l’attention que la collectivité porte aux conditions d’emploi de ses agents », ce qui ne l’a pas empêché de leur retirer un jour de paye dès le premier jour d’arrêt maladie.

Mais alors pourquoi faut-il attendre septembre pour mettre en place ce vote des élus parisiens qui date du mois d’avril ? Là, la mairie sort sa botte de Nevers en justifiant « les délais incompressibles pour remodifier le système d’information de paye ». Cinq mois pour modifier un logiciel de paye ?  Du pur mergitur  ! À croire que les informaticiens de la Ville de Paris sont tous tombés malades ! Espérons pour eux qu'on ne leur retira pas le jour de carence. En tout cas, c'est toujours ça de gagné pour la municipalité.

Ce qui est certain, c’est que, dans cette affaire, la Mairie de Paris n’a jamais été très claire, c'est le moins qu'on puisse dire. Si elle a appliqué avec retard la suppression de la journée de carence, c’était pour ne pas avoir à appliquer une mesure du gouvernement Sarkozy, mesure qu’elle s’est pourtant empressée de mettre en œuvre une fois le nouveau gouvernement élu. Comprenne qui pourra.

Il aura donc fallu l’initiative d’une ministre pour que l’équipe de Bertrand Delanoë puisse retrouver « toute l’attention que la collectivité porte aux conditions d’emploi de ses agents ». Bref, au niveau politique sociale, à Paris, c’est toujours la carence.

Entreprises : Mairie de Paris,

Partager : Lu 1988 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

Diversification des financements de la protection sociale:

le 25 juin, 2017 par Jean Meyronneinc`

30x30_Meyronneinc
30x30_logo_focom_jpg
30x30_Andr__e_Thomas
30x30_A07060138.Michel.monteil_1_

Le panorama des aides versée par les CAF

le 24 juin, 2017 par Françoise Phelix`

30x30_F_Ph__lix
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours