Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Lancement d’un appel à projets consacré aux aidants salariés

janv 23 2019

Thèmes: Vie économique, RSE

En France, 8,3 millions de personnes de plus de 16 ans occupent la fonction d’aidant auprès d’un handicapé de leur entourage, dont 4 millions auprès de personnes âgées de plus de 60 ans.

Après avoir œuvré dans l’ombre pendant très longtemps, les aidants commencent aujourd’hui à mieux être identifiés.

Malgré une meilleure reconnaissance de leur rôle, peu de dispositifs existent à ce jour pour soutenir ces gens dans leur vie quotidienne, pour les aider à concilier vie familiale et vie professionnelle, pour éviter l’épuisement physique et/ou moral, pour prévenir les risques de santé ou de précarisation sociale… Autant d'éléments soulignés dans la dernière publication du Comité national de coordination action handicap (CCAH).

S’occuper de son enfant handicapé, de son conjoint ou de ses parents en perte d’autonomie tout en travaillant est devenu une situation de plus en plus répandue (environ 4 millions de salariés aidants).

Dans ce contexte, la FIRAH (recherche appliquée), le CCAH et Klésia se sont associés pour ouvrir un appel à projets de recherche appliquée sur le thème des salariés aidants, ces gens qui aident, bien souvent au quotidien, des handicapés de toutes les tranches d’âge (enfants, adultes et personnes âgées) et de tous les types et degrés de déficience physique, sensorielle, intellectuelle et psychique.

Cet appel à projets a pour objectif d’identifier et de financer des projets de recherche appliquée, notamment sur les 5 axes suivants :

  • l’évaluation des attentes et besoins de l'handicapé pour mieux cerner le soutien à apporter aux salariés aidants ;
  • les dispositions économiques, professionnelles ou autres de nature à permettre aux salariés aidants de mener de front leur action d’aidant et leur vie sociale et professionnelle ;
  • le rôle des acteurs pouvant appuyer l’entreprise et son salarié aidant ;
  • les spécificités du soutien aux parents pour accompagner leur enfant handicapé dans la période de la petite enfance ;
  • donner la parole aux aidants en considérant qu’il existe une « expertise d’usage des aidants et aidés » qui découle de leur expérience personnelle.

Les projets qui seront proposés devront avoir des entités françaises comme porteurs et avoir des terrains de recherche situés en France.

Les recherches comparatives concernant différents pays seront également appréciées. Le montant accordé aux projets sélectionnés sera significatif pour chaque opérateur.

Les projets ayant réuni l’ensemble du financement nécessaire début 2019 seront privilégiés. Ils devront se dérouler sur une période d'un maximum de deux ans.

Partager : Lu 2185 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire