Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Quel avenir pour AGEFOS PME ?

déc 03 2018

Thèmes: Emplois & compétences, Formation

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », votée en septembre dernier, entraîne un profond bouleversement des champs d’intervention des acteurs de la formation. AGEFOS PME, premier gestionnaire des fonds de la formation professionnelle en France, s’inscrit pleinement dans cette démarche, de manière optimiste et volontaire.

Elle est optimiste car ce qui guide l’action d’AGEFOS PME répond aux objectifs fixés par la loi (proximité, soutien et conseil aux TPE-PME et développement de l’alternance) et volontaire car toutes les énergies sont mobilisées pour renforcer et maintenir les liens de confiance tissés avec de nombreuses branches professionnelles (près de 50 branches à ce jour) depuis longtemps.


Contrairement à ce qui a pu être dit (article « Réforme de la formation : la valse des opérateurs a commencé » de L. Payet du 20 novembre 2018), la CPME, porte un projet d’opérateur de compétences de « l’économie de proximité » et s’engage pleinement dans les négociations en cours avec les branches professionnelles bien sûr, mais aussi avec les autres partenaires sociaux, comme l’U2P. AGEFOS PME bénéficie d’une vraie légitimité sur ce nouvel ensemble qui agrégerait, selon le rapport Marx-Bagorski, les services de proximité (atout d’AGEFOS PME), les professions libérales et de l’artisanat, l’hôtellerie, la restauration et le tourisme.

Que l’on ne s’y trompe pas : de nombreuses branches ont besoin de l’offre de proximité pour s’assurer de la bonne déclinaison de leur politique de formation sur le terrain car elles n’ont pas nécessairement les relais opérationnels. L’organisation d’AGEFOS PME en offre un.

Dans ce contexte, l'ancrage local du futur opérateur de compétences au plus près des TPE-PME sur le territoire est un élément majeur qui positionne de fait AGEFO PME sur la filière des services de proximité. Les négociations menées par les paritaires doivent se poursuivre sereinement jusqu'à la date butoir d'attribution des agréments des OPCO par le gouvernement, date avant laquelle on ne peut préjuger des accords finaux.

Mots-clés : OPCO,

Entreprises : Agefos PME,

Partager : Lu 1039 fois
1 commentaire

1 commentaire

30x30_5361343724_fdfddf02c9_z.000

10 jours

Article dépublié

par Rodolphe Helderlé

L'article « Réforme de la formation : la valse des opérateurs a commencé » de L. Payet du 20/11/2018 est une contribution non journalistique publiée dans la partie participative du MiroirSocial. Il n'en demeure pas moins que la rédaction a bien validé sa publication. Trop rapidement. Les retours croisés tant des partenaires sociaux que des directions du Fafiec (http://www.miroirsocial.com/actualite/16575/quand-une-dynamique-permet-la-creation-d-un-nouvel-opc-des-services-financiers-et-de-conseil#comment_2798) et d'Agefos PME en sont l'illustration. Décision à été prise de dépublier le 28/11 cette contribution manifestement téléguidée

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire