Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Serious game : « avec le jeu, les failles ressortent »

sept 12 2018

Thème: %1

« J’ai observé dans mon étude que, bien que le jeu ne colle pas au réel, les conditions dans lesquelles il se déroule, elles, y collent. Le manager doit tenir son équipe. Il doit montrer qu’il a une bonne résistance au stress et à la pression. Ce moment-là n’est pas toujours très bien vécu. Certains, dont les émotions ont émergé, ont été exclues », explique Lydia Martin, chercheuse associée au Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD) du CNAM, en précisant que « les formateurs ne sont pas formés pour réguler les émotions ».

Auteur de L'usage des serious games en entreprise. Récréation ou instrumentalisation managériale ?, la chercheuse étudie la créativité au travail par la médiation des jeux. Son ouvrage qui repose sur une enquête menée au sein d’un grand groupe industriel constate que « le jeu met quasi-systématiquement les salariés dans des postures d’évaluation et de compétition ».  Une évaluation qui écrase la créativité, pourtant source de santé...

Mots-clés : Serious game,

Entreprises : CNAM,

Partager : Lu 3206 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire