Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Notre système de réparation mène à sous-évaluer le nombre de maladies professionnelles

août 02 2018

Thème: %1

Un rapport vient d’être publié par l’Assemblée nationale sur les maladies professionnelles dans l’industrie.

Il a été réalisé au nom de la commission d'enquête sur les maladies et pathologies professionnelles dans l’industrie (risques chimiques, psychosociaux ou physiques) et les moyens à déployer pour leur élimination.

Au-delà d'un examen assez large de la situation actuelle, il spouligne, entre autres :
  • des politiques insuffisamment tournées vers la prévention.
Pour les rapporteurs, les maladies professionnelles sont loin d'avoir disparu dans le secteur industriel et ils considèrent que l'on se trouve dans un système de réparation dont le fonctionnement mène à sous-évaluer le nombre de maladies professionnelles...
  • Un affaiblissement des acteurs et des dispositifs de santé au travail qui aggrave les carences de la politique de prévention...
Pour eux, il est nécessaire :
  • d'approfondir la connaissance des risques et des expositions, ce qui est un préalable indispensable au déploiement d’actions de prévention efficaces ,
  • de mettre en place une véritable traçabilité de l’activité professionnelle et des expositions des salariés ;
  • d'organiser la responsabilité de la santé au travail autour de l’environnement et du poste de travai.
En découlent plus d'une quarantaine de propositions détaillées en conclusion de ce rapport. Reste à savoir ce qui en sera fait concrètement.

À noter : les commentaires et réactions de la FNATH qui estime que le constat est plutôt complet mais regrette que les propositions ne soient pas plus ambitieuses dans le domaine de l’indemnisation des victimes.

Partager : Lu 4209 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire