Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


La Poste : les grands oubliés de la branche service courrier colis

juil 06 2018

Thème: %1

Ressources

Sources

Depuis des années, la direction de la Poste mène une politique d’austérité qui fait baisser les effectifs dans les plates-formes industrielles de courrier (PIC) et centres de tri du courrier CTC) : déjà 13 000 emplois perdus.
 
Dernière annonce en date : la fermeture de la PIC de Villeneuve-la-Garenne avec le report
du trafic sur Bois-d’Arcy et Gonesse. Là encore, de nombreux emplois sont en jeu.
 
Toutes les PIC sont aujourd’hui en sous-effectif de postiers (donc de compétences), ce qui aggrave la pénibilité et détériore considérablement les conditions de travail.
 
Notre fédération dénonce le manque de reconnaissance à l’égard des agents des PIC et des CTC qui sont les grands oubliés de la branche du service courrier colis (BSCC).

L'amélioration des conditions de travail et la reconnaissance du personnel passe d'abord par le pourvoi des vacances d'emplois en CDI.

Notre fédération revendique:

  • une évolution de carrière pour tous,
  • des recrutements en CDI Poste pour remplacer tous les départs,
  • l’embauche des contrats pro formés par l’entreprise,
  • le 13e mois,

ainsi que la reconnaissance pour tous les agents des PIC, CTC et plates-formes de préparation du courrier (PPC) :

  • pour leur poly-activité,
  • pour leur professionnalisme afin de garantir une bonne qualité de service, notamment durant la période de pointe,
  • pour leur abnégation depuis des années quant aux réorganisations, aux fermetures d’établissements etc., leur engagement à transmettre leurs connaissances du métier aux contrats pros et aux intérimaires…

Autant d'exigences légitimes que nous entendons bien continuer de mettre avant.

Les métiers en PIC vont évoluer. À l’annonce de l’ouverture des discussions et des négociations avec la Direction du réseau industriel du courrier (DRIC) sur « les parcours métiers des équipiers et managers opérationnels dans les établissements de la DRIC., FO s’est réjouie. La première séance plénière s’est tenue le 13 juin 2018.

Les trois thèmes proposés par la direction pour reconnaître les efforts d’adaptation des agents sont le recrutement, les promotions et les parcours qualifiants. Ces thèmes correspondent partiellement à nos attentes mais la prime que nous revendiquons depuis plusieurs années n’est prévue ni sur le budget 2018 ni sur celui de 2019. Pour FO, l’octroi d’une prime est un incontournable à la poursuite des négociations.

Devant le refus de la DRIC, FO a quitté la séance et, sans autres avancées en termes de reconnaissance financière pour les agents des PIC, nous refuserons de participer aux prochaines rencontres. Nous demandons à ce que les agents des PIC soient traités comme  tous les agents de la BSCC et obtiennent enfin une prime car ils sont les seuls agents de la BSCC à ne pas en bénéficier.

Mots-clés : prime,

Entreprises : La Poste,

Partager : Lu 3521 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire