Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Politique sur le handicap dans les services publics : saucissonnage et éparpillement de mesures ponctuelles

juin 07 2018

Thème: %1

Ressources

Sources

Les annonces du gouvernement sur la politique sur le handicap sont un saucissonnage et un éparpillement de mesures ponctuelles qui ne vont pas toutes dans le bon sens, en lieu et place d’un projet ambitieux pour une société plus inclusive.

La Fédération des services publics CFE-CGC s’est résolument engagée dans la concertation relative au handicap lancée par le gouvernement le 15 Février 2018 et a formulé de nombreuses propositions pour les trois versants de la fonction publique :
  • maintien et sécurisation du FIPHFP,
  • proposition d’un « plan Marshall » pour une réelle prise en compte du handicap, notamment en termes de maintien dans l’emploi, de compensation et d’aménagement des postes de travail,
  • augmentation du pourcentage d’emploi des handicapés de 6 à 9 %,
  • négociation avec les partenaires sociaux de conventions sur le handicap dans la fonction publique,
  • mise en place de référents du handicap au niveau des plates-formes régionales de RH, avec un maillage dans les services d’emploi et une coordination nationale, pour un véritable travail en réseau,
  • prise en compte du handicap psychique, avec de véritables moyens pour mettre en place le « job coaching » et le tutorat,
  • reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel comme maladie professionnelle,
  • mise en place de mesures d’accompagnement pour les aidants familiaux et les proches aidants, notamment en termes de prise en compte de ce statut au titre de la retraite,
  • contribution de l’ensemble des employeurs publics au financement du FIPHFP, suppression des dérogations et exonérations actuelles,
  • et redéfinition des bénéficiaires de l’obligation d’emploi dans la fonction publique.

La Fédération des services publics CFE-CGC salue des premières mesures particulièrement attendues, à savoir la priorité donnée au travail en milieu ordinaire et la fin de l'exonération du Ministère de l'Éducation nationale de sa contribution au FIPHFP à compter de 2020.

Elle continue toutefois d'attendre des signes forts et une politique ambitieuse sur le handicap dans la fonction publique.

Elle regrette que le gouvernement ait fait le choix de « saucissonner » et d’éparpiller les mesures relatives à la politique sur le handicap dans plusieurs vecteurs législatifs, au lieu de déposer un projet de loi regroupant l’ensemble des mesures prises. Elle déplore certaines mesures qui ne vont pas dans le bon sens, s’agissant, par exemple, des obligations en matière de logements adaptés et accessibles aux handicapés.

Fortement investie dans cette concertation, elle dénonce le recul du gouvernement et l’absence de prise en compte de certaines de ses propositions.

Elle restera force de proposition pour défendre les collègues handicapés dans la fonction publique et dans une société qui doivent être inclusives, dans l’esprit de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des handicapés.

Quels effets désormais sur l’avenir du FIPHFP ?

Contact presse :
Nathalie Makarski
06.07.12.06.88
presidente@cfecgcfp.org

Mots-clés : Handicap,

Entreprises : Fonction publique,

Partager : Lu 1742 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire