Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Déprécarisation : l'association des DRH des grandes collectivités propose un pacte de confiance

mai 23 2018

Thèmes: Emplois & compétences, Dialogue social

Alors que le gouvernement et les organisations syndicales ont entamé des discussions sur l'accès des contractuels à la fonction publique le 15 mai, l'Association des DRH des grandes collectivités rappelle que si des assouplissements statutaires sont nécessaires pour élargir les possibilités de recourir aux contractuels, il convient aussi d'être vigilant pour ne pas développer de nouvelles formes de précarité.

L'Association des DRH des grandes collectivités a proposé à ses différents interlocuteurs gouvernementaux l'élaboration d'un pacte de confiance avec les agents publics, afin de donner davantage de sens, de reconnaissance et d'ambitions aux réformes qui seront contenues dans la loi relative à la fonction publique en 2019. C'est à ce titre qu'elle souhaite qu'une vigilance particulière soit portée contre la précarité de certaines formes d'emplois.

Afin d'enrichir le débat public, elle a finalisé ses réflexions dans un document de synthèse (a télécharger dans le bloc ressources) contenant ses premières propositions relatives à la lutte contre la précarité.

Mots-clés : Précarité,

Entreprises : ADRHGCT,

Partager : Lu 1384 fois
1 commentaire

1 commentaire

30x30_IMG_6941

4 mois

C'est une blague

par Denis Garnier

Ce que propose cette association en fait c'est de régulariser les dérives. Avec les moyens juridiques actuels la Fonction Publique territoriale est devenue la championne avec plus de 20% d'agents contractuels, des chargés de missions en tout genre. Savez-vous par exemple que les chargés de mission pour le développement durable sont quasiment tous sur des emplois précaires. Développement durable et emplois jetables forme un couple qui illustre la GRH de la FPT. Le statut actuel permet tous les cas de figure pour répondre aux adaptations nécessaires à l'évolution de la fonction publique. Mais l'objectif n'est pas celui là. Il s'agit en fait de développer la précarité car elle coute moins cher que des personnels sous statut. Nous sommes ici dans la même logique que le statut des cheminots et cette association de DRH ne peut pas l'ignorer.

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire