Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Attractivité de l'emploi : l’aménagement de l'espace de travail pèse plus que la proximité domicile-bureau

avr 25 2018

Thème: %1

Ressources

Sources

Alors que le marché de l’emploi est en pleine mutation, les entreprises ont à cœur d’attirer et de fidéliser les meilleurs profils. Si le périmètre du poste et le salaire restent des critères clefs, ils sont désormais concurrencés par un autre élément : l’aménagement des bureaux. En effet, les entreprises doivent aujourd’hui démontrer qu’elles ont su s’adapter aux nouvelles pratiques de travail, notamment en repensant totalement l’aménagement de leurs locaux.

L’objectif est d'offrir un cadre de travail à même de stimuler la créativité, la motivation et favoriser le bien-être des collaborateurs. Ainsi, les salles de réunion ultra-connectées, le baby-foot, l’espace de repos et autre cafétérias ne sont plus l’apanage des seules start-ups… Si cette tendance se développe de plus en plus, qu’en pensent les premiers intéressés ? Afin d’en savoir plus sur la perception et les attentes des Français en matière d’espaces de travail, Interface (leader mondial de la conception de sols design et modulaires) révèle les résultats d’un sondage mené par Toluna, auprès de 1 004 Français.

Les espaces de travail : un nouveau levier pour les entreprises

L’aménagement des bureaux/espaces de travail est désormais un facteur d’attractivité pour les entreprises. En effet, pour 46 % des interrogés, cet aspect de l’entreprise pourrait faire pencher la balance s’ils devaient choisir entre deux emplois à périmètre de poste égal. D’ailleurs, pour 60 % des sondés, le lieu et l’aménagement de leur bureau sont un vrai plus pour se sentir bien, être motivés et avoir envie d’y rester, loin devant la proximité domicile/bureau, plébiscité par 29 % d’entre eux. Enfin, pour 34 %, il s’agit d’un facteur révélateur de la culture d’entreprise.

Un bureau bien agencé pour démarrer la journée du bon pied ?

Si les Français (51 %) déclare en majorité que leur espace de travail leur convient et les stimule au quotidien, ils sont tout de même 38 % à penser que quelques réaménagements seraient les bienvenus. D’autres (10 %), beaucoup moins nuancés, déclarent être déprimés par leur environnement de travail. Un sentiment plus marqué chez les 35-54 ans (11 %) et les femmes (12 %).

De nouveaux modes de travail qui peinent à s’imposer…

Si beaucoup pensent que l’« open-space » est devenu la norme, il semble que le bureau individuel et fermé n’ait pas encore dit son dernier mot. En effet, 47 % des français disposent encore de leur propre espace, quand ils sont 35 % à travailler dans un espace ouvert, partagé avec plusieurs collègues. Seuls 7 % d’entre eux ont adopté le « flex office », la tendance qui vise à favoriser la mobilité en n’attribuant pas de bureau attitré à un collaborateur. Enfin, alors que le nouveau code du travail favorise le recours au télétravail, ils ne sont que 9 % à l’avoir mis en place au sein de leur entreprise…

Cafétéria, salle de repos et espace vert : simples et basiques mais incontournables

Si la cafétéria ou le coin cuisine sont les espaces les plus répandus dans les entreprises (65 % des Français déclarent que leur lieu de travail en est équipé), la salle de détente/de repos semble de plus en plus trouver sa place (51 %). De plus, 24 % des sondés ont la possibilité de profiter d’un espace vert (jardin ou cours intérieure) ou d’un balcon (17 %). Les espaces dédiés aux activités restent encore peu développés : seuls 10 % des interrogés indiquent avoir une salle de sport à disposition dans leur entreprise et 6 % ont même une salle de jeux (babyfoot, télévision…).
 
Lorsqu’on les interroge sur les espaces dont ils aimeraient disposer en priorité, les Français citent en priorité la salle de repos/détente (34 %), la cafétéria (20 %) et l’accès à un espace vert (18 %). Viennent ensuite la salle de sports (13 %), la terrasse/balcon (8 %) et enfin l’espace de jeux (5 %).

Le changement, c’est maintenant ?

« Flex office », « clean desk », « open-space » hyper connecté… Il semble encore que peu d’entreprises aient optées pour ces aménagements. En effet, près de 73 % des Français interrogés ont déclaré qu’ils n’en bénéficiaient pas encore. Alors que 43 % d’entre eux seraient très tentés par ces aménagements, un chiffre qui atteint même 51 % chez les 18-34 ans, ils sont tout de même près de 30 % à ne pas être sûrs de pouvoir s’y s’adapter. Quant aux 27 % des sondés qui disposent de ces aménagement, ils sont totalement séduits et ne pourraient plus travailler autrement. Pour autant, 12 % indiquent qu’ils ne parviennent pas à s’y faire et avouent préférer un environnement de travail plus classique.

Être dans la tendance ou ne pas être, telle est la question...

Que pensent vraiment les Français de ces nouvelles tendances, directement inspirées des start-ups ? Ainsi, 37 % déclarent que c’est une évolution nécessaire pour être en phase avec les nouveaux modes de travail plus flexibles et 36 % y voient des innovations qui participent au bien-être en entreprise. D’autres (26 %) se montrent plus sceptiques et doutent des bénéfices de ce type d’aménagement, notamment sur la productivité.

Les indispensables pour se sentir bien au bureau…

Pour se sentir bien dans leur environnement de travail, les Français ont fondamentalement besoin de lumière naturelle (83 %) et de place (62 %). Tandis que d’autres ont davantage besoin d’espaces au calme (57 %) notamment les femmes (60 % contre 53 % des hommes) et d’éléments rappelant la nature (43 %). Ils sont également 21 % à déclarer avoir besoin de couleur au bureau.

Lorsqu’on les interroge sur le bureau idéal, pour 28 % des Français ce serait un loft industriel très lumineux ou un appartement cosy et chaleureux (27 %). Quand d’autres rêvent d’un bel immeuble moderne en centre-ville (20 %) ou d’un hôtel particulier avec une cour arborée (19 %). Seuls 5 % seraient séduits par une tour dans un quartier d’affaires.
 * Méthodologie du sondage
Étude en ligne, réalisée par Toluna pour Interface, auprès de 1 004 répondants représentatifs de la population française, âgés de 18 ans et plus, en mars 2018.

Mots-clés : QVT,

Entreprises : Interface,

Partager : Lu 3427 fois
1 commentaire

1 commentaire

30x30_identite2010Didier

29 jours

le travail avec les autres

par Didier Cozin

Le travail c'est vrai, c'est d'abord agir avec les autres (pas seulement les collègues mais les sous-traitants, les consultants, les clients, l'environnement social). Mais qui a dit qu'il fallait sans arrêt, tous les jours côtoyer ses collègues pour bien travailler ? aujourd'hui dans n'importe quelle ville importante aller au travail est un vrai challenge pour des millions de travailleurs qui arrivent à leur poste tendus et stressés. Ce qu'il leur faut c'est pouvoir choisir le télétravail et être autonomes dans la gestion de leurs activités. Du coup le code du travail ne sert plus à grand chose.

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire