Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Groupe Macif : un nouveau modèle social sur quatre axes

avr 10 2018

Thèmes: Emplois & compétences, Dialogue social

Une série d'accords (près d'une douzaine) constitutifs d’un nouveau modèle social (NMS)  a été signée le 29 mars par deux organisations syndicales (la CFDT & CFE-CGC qui représentent près de 70 % des salariés du groupe) avec en toile de fond le plan stratégique #macifutur « penser et agir client ».

Au-delà du texte intitulé « Préambule général des accords du NMS » une dizaine de textes  conventionnels, lesquels ont donc été négociés de manière simultanée, va donc constituer ce que la Macif a qualifié de « nouveau modèle social » pour  constituer un socle commun pour l’ensemble des collaborateurs du groupe et permettre d’assurer cohérence et équité au sein de l'ensemble de ses entités, en complément des dispositions légales, réglementaires et conventionnelles de branche applicables auxdites entités.

Ces accords qui sont l'aboutissement de 18 mois de négociations, s'articulent autour de 4 grands axes.
  • L’organisation et le temps de travail, articulés sur 2 accords que sont l'accord relatif à la durée et à l’organisation du temps de travail au sein du groupe Macif et l’accord de groupe relatif à la mise en place d’un compte épargne-temps au sein de chaque entité.
  • La politique de rémunération, en ce compris sa définition, sa structure ainsi que, portés en annexe pour information, ses conditions d’évolution et ses procédures associées, traduite dans l’accord relatif à la politique de rémunération, complété des accords de groupe relatifs au plan d’épargne d’entreprise (PEE) et au plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO).
  • La politique de formation et de garantie du maintien de l’employabilité des salariés dans le cadre des transformations présentes et futures des métiers du groupe afin de contribuer fortement au maintien et au développement des emplois et des fonctions. Cette politique se traduit à travers deux accords, le premier relatif à l’emploi et à l’accompagnement pour le développement professionnel, le second portant sur les modalités d’accompagnement renforcé en cas de transformation ayant des effets sur l’emploi et/ou les compétence.
  • La politique de qualité de vie au travail afin d’apporter à chaque salarié des conditions d’exercice de son métier en bénéficiant notamment des avancées technologiques et conformes au juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée dans le respect de l’intérêt de services des sociétaires, clients, adhérents et souscripteurs. C’est ainsi que l’accord relatif à la qualité de vie au travail est complété de deux accords, l’un portant sur le travail à distance et l’autre sur le don de jours. Dans ce cadre, la mise en place d’un observatoire de la qualité de vie au travail est également prévue afin de régulièrement évaluer la pertinence des dispositifs posés dans le cadre du NMS et de proposer des évolutions éventuelles...
Ces dix textes sont complétés par un onzième accord, fixant les modalités de transition pour les salariés en poste dans les entreprises précitées lors de l’entrée en vigueur de ces accords de groupe.

L'objectif est une déclinaison de tous ces accords (à retrouver dans la base thématique) pour une mise en place effective à compter du 1er janvier 2019.

Mots-clés : GPEC, QVT,

Entreprises : Macif,

Partager : Lu 2850 fois
2 commentaires

2 commentaires

30x30_Screenshot_20180518-084516

8 mois

Casse du statut social

par Cgt Macif Idf

Tout d'abord cfdt et cgc ont récolté 56,25 % des suffrages pas 70. Ensuite cet accord selle la fin de la mutuelle macif telle que nous la connaissons. LA CGT macif idf sonne l'alarme. Aujourd'hui la direction MACIF remet en cause les conditions de travail des salariés alors qu'économiquement rien ne le justifie : augmentation du temps de travail, de l'amplitude horaire, salaires à la performance, renforcement des liens de subordination.. En parallèle des sous effectifs, une pression commerciale devenue insupportable, la transformation des métiers de conseil en métiers de commerciaux purs et durs, des contrôles renforcés de l'activité des salariés etc.. Tous les services sont concernés. En résulte : souffrance accrue, peurs, stress, découragement , perte de repère, arrêts maladie en hausse, burns out, dépressions,suicides. Le syndicat CGT macif alerte depuis longtemps l'employeur dans toutes les instances représentatives du personnel mais n'est jamais entendu et la direction poursuit tête baissée sa politique pâle copie du modèle des bancassureurs. De nombreux salariés à l'appel de la CGT se sont mobilisés et se mobilisent encore aujourd'hui pour dénoncer cette situation et demander un changement de politique . Récemment l'inspection du travail a mis demeure la direction macif concernant les conditions de travail dégradées des salariés de la plateforme de Ris orangis . Des articles dans Politis et le Parisien récemment ont relaté le climat actuel dans l'entreprise. Nous nous tournons vers vous sociétaires, acteurs de l'économie sociale et solidaires pour obtenir votre soutien afin que la macif, mutuelle de l'économie sociale, remette les salariés au coeur de ses préoccupations et que les valeurs du mutualisme : solidarité, entraide ne soient pas qu'une vitrine de communication extérieure mais une réalité pour les salariés dans l'entreprise

30x30_Jacky_AMF_2016_261_HteDef

8 mois

merci des ces précisions

par Jacky Lesueur

Je reste à votre disposition pour vous aider à publier sur miroir social cordialement JL

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire