Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


46 % des 2 664 agriculteurs en détresse psychologique ont tenté de joindre la ligne d’écoute en 2016 sans succès

mars 28 2018

Thème: %1

En 2014, la MSA (la caisse de Sécurité sociale propre aux agriculteurs) se décidait à mettre en place une ligne d’écoute pour agriculteurs en détresse, alors que la « commande ministérielle » datait de 2011 dans le cadre du plan national MSA d’actions contre le suicide. Le bilan d’Agri Écoute qui repose sur 2 associations d’écoutants bénévoles (SOS Amitié et SOS Suicide Phénix) n’est pas reluisant, faute de moyens. En 2016, seuls 54 % des 2 664 appels ont été pris… Un taux en dégradation puisqu’il était de 65 % en 2015, sur 1 200 appels.

Face à ce constat, la MSA a lancé un appel d’offres (clôturé en octobre 2017) pour choisir un prestataire qui assure un taux d’appels auxquels on répond d’au moins 95 %. C'est Psya qui a été sélectionné.

Fini « l’écoute essentiellement emphatique sans suivi après l’appel ». Les psychologues de la plate-forme qui fonctionne sans interruption auront la possibilité d’orienter vers des professionnels de la prévention des MSA. Mais avant cela, chaque assuré a le droit à quatre consultations à distance à la suite de son premier appel (téléphone, e-mail et tchat). Le contrat sur 3 ans table sur 6 000 appels par an, avec 20 000 dépliants et 1 000 affiches.

Cette information est un morceau choisi de la veille hebdomadaire du BipBipInfos n° 169 [19 mars 2018].

 

Mots-clés : RPS,

Entreprises : MSA, Psya,

Partager : Lu 1271 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire