Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Handicap : la Fédération des services publics CFE-CGC demande à ce que toutes les administrations contribuent au financement du FIPHFP

mars 06 2018

Thème: %1

Dans le cadre de la concertation du handicap lancée par quatre ministres le 15 février 2018, une délégation de la Fédération des services publics CFE-CGC a été reçue le 2 mars 2018, en bilatéral, par le cabinet du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics.

La Fédération des services publics CFE-CGC a communiqué ses positions et formulé des propositions en matière d’emploi et de handicap :
  • attachement au maintien du FIPHFP et à la sécurisation du fonds ;
  • proposition d’un « plan Marshall » pour une réelle prise en compte du handicap, notamment en termes de maintien dans l’emploi, de compensation et d’aménagement de postes de travail pour tous les agents issus des différents versants de la fonction publique (tout corps et grade) ;
  • nécessité d’associer les partenaires sociaux à la négociation de convention handicap avec une réelle prise en compte par tous les ministères et administrations au même titre que la qualité de vie au travail ou l’égalité professionnelle hommes–femmes ;
  • proposition de mettre en place des référents handicap au niveau des plates-formes régionales de RH dans chaque préfecture avec un maillage dans chaque direction d’emploi et une coordination nationale pour une véritable impulsion et animation du réseau ;
  • demande de prise en compte du handicap psychique avec des vrais moyens déployés pour mettre en place le « job coaching » et le tutorat, qui pour l’heure, sont inexistants ;
  • reconnaissance de l’épuisement professionnel comme maladie professionnelle ;
  • demande de soutien des aidants familiaux et des proches aidants, notamment en termes de prise en compte de ce statut au titre de la retraite.
La Fédération des services publics a proposé que la politique de handicap soit réellement inclusive et identique pour tous et partout et a fermement demandé à ce que toutes les administrations contribuent au financement du FIPHFP.

La Fédération des services publics CFE-CGC a rappelé que les handicapés ne devaient pas être des variables d’ajustement statistiques et a demandé à redéfinir les périmètres des bénéficiaires de l’obligation d’emploi.

En dehors des paroles, la Fédération des services publics CFE-CGC attend des actes et sera incontournable dans ce dialogue qui nous concerne tous.

Nathalie Makarski
présidente de la Fédération des services publics CFE-CGC
presidente@cfecgcfp.org

Mots-clés : Handicap,

Entreprises : FIPHFP,

Partager : Lu 1944 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire