Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Avenir de la mutuelle ex-Audiens : les mêmes causes produisent les mêmes effets...

sept 20 2017

Thème: %1

L’an dernier, la mutuelle ex-Audiens, présidée par Laurent Joseph, a choisi de quitter le groupe de protection sociale Audiens. Elle a emmené dans son sillage la MRSSC, une mutuelle présidée par Jean-Michel Floret, ancien de la CGT du livre. Les raisons ? Des divergences de stratégie qui nuiraient au bien-être des deux mutuelles.
 
Aujourd’hui, alors que la scission est sur le point d’être effective, l’entourage qui doit piloter cette scission, choisi par Laurent Joseph, inquiète.
 
Philippe Bonin, diplômé de l’ENASS (l’école de l’assurance), a ainsi été nommé directeur général de la mutuelle ex-Audiens.

Il a été administrateur provisoire de Landes Mutualité en 2009, suite à une décision de l’Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles (ACAM, devenue ACPR). En 2011, le conseil d’État a annulé le placement sous administration provisoire de Landes Mutualité mais le mal était fait. En 2012, le tribunal de grande instance de Mont-de-Marsan actait en effet la mise en liquidation judiciaire de Landes Mutualité, celle-ci passant alors sous le contrôle du groupe Myriade, son concurrent historique.

Inviter des directeurs de mutuelles concurrentes à l’assemblée générale ne fait pas exactement partie du protocole… C’est pourtant ce que Philippe Bonin a fait en permettant au patron de la mutuelle Myriade d’assister à la présentation du budget de Landes Mutualité. Troublante coïncidence : quelques mois plus tard, ce même dirigeant a récolté tout le pactole, à savoir le portefeuille des abonnés.
 
Au cours d’une saga longue de plusieurs années, la mutuelle des Landes Mutualités a donc été progressivement pillée de tout son portefeuille d’abonnés, laissant des dizaines de salariés sur le carreau. Ironie du sort, la mutuelle landaise (censée être au bord de la faillite) était détentrice de 30 millions de trésorerie

Un avocat à la barre

Dans le divorce qui concerne désormais la mutuelle ex-Audiens, le couple Joseph–Bonin a choisi une pointure du milieu mutualiste pour mener à bien la séparation d'avec Audiens.

Il s’agit de Philippe Lecat, avocat en droit des mutuelles, qui est intervenu dans le cadre de la médiation judiciaire engagée.

Philippe Lecat connaît Philippe Bonin pour avoir assuré sa défense en 2010 dans le contentieux relatif à la disparition de Landes Mutualité. L’homme est un expert du secteur (avocat de la mutuelle MNEF en 2000), étant déjà intervenu sur plusieurs dossiers dont celui de l’Avenir mutualiste en 2009. Deux ans plus tard, l’Avenir mutualiste (mutuelle historique de la Sandre) était liquidée. De même qu’AlsAss, du nom de ce petit courtier en assurance, liquidé en 2013.

Avenir mutualiste et AlsAss avaient été toutes les deux placées par l’ACAM sous l'administration provisoire de Philippe Borgat, qui s’était illustré en 2009 sur le dossier des mutuelles de Guadeloupe. L’affaire avait fait grand bruit dans le milieu syndical, surtout quand on sait que près d’un an plus tard, 50 entreprises avaient disparu.

Avec un tel historique, les conséquences de la séparation restent incertaines. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on sait déjà où la direction risque d’emmener la mutuelle présidée par Laurent Joseph.

Entreprises : ACPR, Audiens, MRSSC,

Partager : Lu 2281 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

30x30_IMG_3327_1_

Taxe sur les dividendes : addition salée pour l’Etat

le 20 oct., 2017 par Jean Meyronneinc`

30x30_Meyronneinc

PLFSS 2018 : un budget contesté

le 20 oct., 2017 par Françoise Lemaulf`

30x30_Photo_Fran__oise_Lemaulf_cp
30x30_Jacky_AMF_2016_261_HteDef
30x30_LE.CLAINCHE.Michel.2
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours

Accèder à l'ensemble des discussions »