Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


« Vous me faites tous chier » : un adjoint à la mairie de Paris dérape face aux syndicats

oct 19 2016

Thème: %1

Ressources

Sources

C’est ce que l’on appelle une sortie de route ou bien un coup de fatigue. Il est vrai que l’adjoint en charge des sports à la mairie de Paris a connu une actualité mouvementée en ce début de rentrée. D’abord, la fermeture en urgence d’une piscine municipale du Vème arrondissement après que les membres du comité d'hygiène et de sécurité de la direction de la jeunesse et des sports (DJS) de la Ville de Paris ont déclenché un droit d’alerte après avoir constaté « des taux extrêmement élevé (jusqu’à trois fois les taux recommandés) d’effluents hautement dangereux » (lire ici). Ensuite, la dénonciation par les maîtres-nageurs parisiens « de failles de sécurité dans les piscines parisiennes » après une mort par noyade (lire ici).

Le dérapage est survenu lors d’un comité technique de direction. L'adjoint en charge des sports ayant décidé unilatéralement de tenir cette réunion de 9h30 à 15h30, sans pause déjeuner. Un vrai top chef !

Cette tentative de mort de faim de l’adjoint aux jeux (mais pas au pain) n’a pas plu aux syndicalistes présents autour de la table. Ces derniers, dont certains avaient pris leur service dès potron-minet et se voyaient mal passer une réunion dans ces conditions, ont donc demandé une simple pause méridienne. Pour toute réponse à cette demande pour le moins légitime, l'adjoint s’est alors lâché et à balancé à plusieurs reprises « vous me faites tous chier » à une assistance médusée. Cette saillie a contraint les syndicats présents (CFDT, CGT, FO..) à quitter la salle séance tenante.

L’incident a néanmoins fait pas mal de bruit dans le landerneau municipal puisque le syndicat CGT, dans une lettre à Anne Hidalgo, a dénoncé l’attitude et le vocabulaire de l’adjoint en charge des sports. « Qu’un élu se comporte comme ça est intolérable. Même si l'on n’est pas toujours d’accord en instance, pour autant, on essaye d’être toujours poli, courtois. Il doit y avoir un minimum de respect, sans quoi on ne peut pas travailler pour une bonne exécution des services publics et défendre les droits des agents de la Ville de Paris », rappelle d’ailleurs le syndicat.

Et la CGT en conclusion de demander à Anne Hidalgo : « Merci de recadrer votre adjoint, afin qu’il s’excuse de son comportement outrancier ; à défaut, nous réfléchirons à déposer une plainte avec citation directe pour injure publique ».

Mots-clés : Injures,

Entreprises : Mairie de Paris,

Partager : Lu 1415 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire