Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Loi sur le travail : la CGT décide de bloquer la principale usine de traitement des déchets d’Île-de-France

mai 31 2016

Thème: %1

Un mouvement de grève pourrait politiquement gêner aux entournures sa principale victime.

Ressources

Sources

Nouvelle étape dans le bras de fer qui oppose la CGT au gouvernement. La centrale syndicale dirigée par Philippe Martinez vient d'annoncer dans un communiqué que le site de traitement industriel des résidus urbains, première usine d’Europe d’incinération de déchets, située dans la commune d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) « est bloquée par les syndicats de nettoyage et des égoutiers de la Ville de Paris et des militants de plusieurs syndicats d’agents territoriaux d’Île-de-France ». Ce blocage signifie qu'aucun camion-poubelle ne peut plus entrer pour vider son chargement.

Cette action devrait vite avoir avoir un effet sur la collecte des ordures ménagères dans la métropole francilienne. Lors des précédents blocages de ce site, les poubelles débordaient au bout de deux jours à peine car cette usine traite les déchets de quatorze communes de la région parisienne (Montrouge, Cachan, Gentilly, Le Kremlin-Bicêtre, Villejuif, Vitry, Valenton, Ivry, Charenton, Saint-Maurice, Maisons-Alfort, Joinville, Saint-Mandé et Vincennes) ainsi que ceux de douze arrondissements de Paris, le tout représentant environ deux millions d’habitants.

En tout cas, ce mouvement de grève pourrait gêner aux entournures sa principale victime. En effet, les élus socialistes en place à la mairie de Paris s'étaient distingués dans leur opposition au tournant libéral pris par le gouvernement de Manuel Valls. Ainsi, Anne Hidalgo est cataloguée parmi les frondeuses, d'autant plus que son mari, Jean-Marc Germain, et son premier adjoint, Bruno Julliard, sont signataires de la tribune de Martine Aubry publiée dans le journal Le Monde. Un texte intitulé « Trop, c'est trop » et qui attaquait violemment la politique de François Hollande (lire ici).

Alors, à l'instar du maire d’Ivry, Philippe Bouyssou (PCF), lequel apporte son « soutien aux salariés engagés dans l'action » dans Le Parisien et appelle les « Ivryens à manifester leur solidarité avec tous les travailleurs en lutte », la Mairie de Paris sera-t-elle derrière la CGT dans son action pour retirer cette loi sur le travail qui divise la gauche depuis plusieurs semaines ? Dans ce cas, elle devrait reprendre à son compte le slogan de la CGT, lequel affirme désormais que « la place du projet El Khomri est dans les poubelles de l’Histoire ». Il faudra juste trouver une autre usine que celle d'Ivry-sur-Seine pour la recycler.

Mots-clés : Loi Travail,

Entreprises : CGT, Mairie de Paris, Sytcom,

Partager : Lu 1482 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire