Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Le SNTRS-CGT refuse la mise en œuvre du nouveau régime indemnitaire

mai 26 2016

Thème: %1

Ressources

Sources

Lors d'un récent séminaire, le DRH du CNRS a présenté aux organisations syndicales les modalités de mise en œuvre du régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel (RIFSEEP) que veut mettre en place la direction de l’établissement pour remplir ses objectifs de gestion des ressources humaines. Les modalités de mise en œuvre décrites dans ce document pourraient être étendues au niveau des autres établissements publics à caractère scientifique (ou EPST), comme l'INRA, l'INSERM etc.

Socle revu à la baisse 

La prime de participation à la recherche scientifique ou PPRS moyenne de référence n’est plus garantie à court terme, explique le SNTRS. Tout simplement parce que la mesure phare consiste à découper la PPRS en deux parties : une partie dite « socle » qui dépendra du grade et une partie « modulable » qui dépendra des fonctions reconnues au niveau du poste de travail. Le DRH du CNRS avait d'abord évoqué une répartition 85-15 % entre le socle et la partie modulable. La CGT conteste un projet qui prévoit désormais un socle correspondant à 67 % de la PPRS et une partie modulable à 33 %.

Mots-clés : indemnité, prime,

Entreprises : CNRS,

Partager : Lu 1647 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire