Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Pas d'infirmières au Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

janv 21 2016

Thème: %1

Ressources

Sources

Par un décret publié au Journal Officiel du 6 janvier 2015, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie est créé pour assurer le suivi des politiques publiques et à l’information de la population et des professionnels concernant les soins palliatifs et la fin de vie.

Le ministère parle de l’interdisciplinarité et de la coopération entre professions de santé mais semble avoir du mal à l’appliquer.
Nous trouvons très bien que les usagers ainsi que tous les types de médecins et de bureaucrates soient représentés au « conseil d’orientation stratégique » mais où sont les infirmières, pourtant en première ligne ? Le ministère parle de l’interdisciplinarité et de la coopération entre professions de santé mais semble avoir du mal à l’appliquer.

Nous trouvons curieux, stupide et scandaleux d’oublier une représentation de ces 500 000 « bons petits soldats du soin » qui assurent la permanence des soins, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

  • Le Ministère estime-t-il que les infirmières n’ont pas la compétence nécessaire pour cela ?


A-t-il oublié que nous avions nous aussi un collège national professionnel, le Collège infirmier français (CIF), qui rassemble les 20 principales organisations professionnelles ? Nous considère-t-il toujours comme des exécutantes incapables de penser ?

Le conseil d’orientation stratégique du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie comprend, outre son président, les représentants de quatorze entités :

  • le directeur général de la santé ou son représentant ;
  • le directeur général de l’offre de soins ou son représentant ;
  • le directeur général de la cohésion sociale ou son représentant ;
  • le directeur de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques ou son représentant ;
  • le directeur général de la fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon ;
  • trois représentants d’usagers relevant d’associations agréées, dont une représentant les bénévoles d’accompagnement ;
  • un représentant de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs ;
  • un représentant de la Société française du cancer ;
  • un représentant de la Société française de gériatrie et gérontologie ;
  • un représentant de la Société française d’anesthésie et de réanimation ;
  • un représentant de la Société de réanimation de langue française ;
  • un représentant de la Société française de pédiatrie ;
  • un représentant du Collège de la médecine générale ;
  • et un représentant du Comité national consultatif d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé.

Source : décret n° 2016-5 du 5 janvier 2016 portant création du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (NOR : AFSH1530406D).

Entreprises : Ministère de la santé,

Partager : Lu 1690 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire