Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Électrosensibilité au travail : la justice accorde une allocation adulte handicapé à un salarié

déc 23 2015

Thème: %1

Ressources

Sources

C’était il y près de trois ans : des syndicalistes d'entreprises aussi variées que la RATP, la Ville de Paris, France Télécom ou le groupe L'Oréal avait lancé un appel pour réduire l'exposition aux ondes électromagnétiques sur le lieu de travail (lire ici). Depuis, cette question sensible de santé au travail a aussi poussé la porte des tribunaux.

En effet, selon le journal Libération, pour la première fois en France, une femme, qui expliquait être réduite à l’inactivité par le syndrome d’hypersensibilité électromagnétique, vient de bénéficier d’une allocation d'adulte handicapé sur décision de justice. Cette aide lui avait été une première fois refusée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de l’Ariège mais après avoir été saisis, les juges du contentieux de l’incapacité de Toulouse ont donné raison à la requérante en août, en évoquant une « restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi ». Mieux, la décision a été validée en appel cet automne et pourrait ouvrir la voie à d’autres. Une affaire similaire est d’ailleurs en cours d’instruction. En 2014, un homme s’était aussi vu accorder une aide par la MDPH de l’Essonne pour ces mêmes maux mais à l’amiable (lire ici).

La question de l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques s’est invitée à de nombreuses reprises dans le débat public depuis l’émergence des technologies sans fils il y a maintenant quelques années. D’ailleurs dès 2005, l’Organisation mondiale de la santé avait reconnu l’existence de « divers symptômes » liés à l’électrosensibilité. Mais le développement des appareils qui fonctionnent via les ondes électromagnétiques étant devenu exponentiel jusque dans les entreprises ou les services publics, cette problématique est devenue aussi une question de santé au travail. « Il existe une réelle prise de conscience de la part des salariés et nous sommes de plus en plus saisis par les CHSCT pour des demandes d’expertise sur le rayonnement des ondes électromagnétiques. L’utilisation du wi-fi et des téléphones portables sont au centre des demandes », avait d’ailleurs déclaré à Bakchich Info Patricia Mouysset du cabinet Technologia, une entreprise d’évaluation et de prévention des risques professionnels agréée par le ministère du Travail.

Désormais, les syndicalistes sensibles aux effets des ondes électromagnétiques pourront s'appuyer sur plusieurs décisions des tribunaux. Cela pourrait constituer une véritable onde de choc.

Partager : Lu 2752 fois
3 commentaires

3 commentaires

Avatar

environ 1 an

OMS et électrosensibilité

par Jean François Chevalier

citation "l'Organisation mondiale de la santé avait reconnu l'existence de "divers symptômes" liés à l'électrosensibilité". Pour éviter toute interprétation inadéquate, il est souhaitable de lire le document original (3 pages). On peut y lire par exemple : "Des études bien contrôlées et menées en double aveugle ont montré que ces symptômes n'étaient pas corrélés avec l'exposition aux CEM" etc.(OMS aide mémoire 296). PS : L'anses devrait publier sa mise à jour sur l'électrosensibilité dans le premier semestre 2016. L'expertise actuelle sur l'électrosensibilité est celle du rapport Afsset 2009, p278 à 304.

30x30_avatar-user-4087906-tmpphpBrGwSl

environ 1 an

Social nec mergitur

par Social Nec Mergitur

Certes mais alors si « ces symptômes n'étaient pas corrélés avec l'exposition aux CEM », ils viennent d’où ? D’un dérangement psychiatrique ? Évidement, là non plus, personne n’a pu le prouver. D’ailleurs l’ANSES sans reconnaitre scientifiquement la chose (elle n’en à pas le pouvoir d’ailleurs) recommande de baisser l’exposition aux ondes. De son côté, l’OMS a classé les ondes électromagnétiques comme cancérigène probable. Une chose est sûre, les ondes électromagnétiques ont un impact sur le vivant et ça c’est au moins scientifiquement prouvé, non ? Par ailleurs, il existe tout un tas de gens qui sont allergiques au pollen (pourtant une fleur c’est inoffensif), au gluten, à toute sorte de substance chimique voire même à l’arachide (pourtant y pas plus gentil qu’une cacahuète). Ces symptômes sont eux bien réels et reconnus par la médecine (il y a d’ailleurs des allergologues diplômés). Alors on peut considérer que l’intolérance aux champs électromagnétiques qui toucherait une partie (certes infime) de la population n’est pas absurde, non ? Par ailleurs l’objet de cet article était de mettre le focus sur un problème toujours mal connu mais qui touche néanmoins le monde de l’entreprise. Cet article mais aussi en lumière le fait que des représentants des personnels ne sont pas insensibles à ce qui est aussi une question de santé au travail.

Avatar

environ 1 an

par Jean François Chevalier

si « ces symptômes n'étaient pas corrélés avec l'exposition aux CEM », ils viennent d’où ? L'hypothèse d'un effet nocebo est de plus en plus évoquée. voir le rapport anses 2013 p202, 270 etc. et la conclusion 2015 de l'agence sanitaire de la commission Européenne, le SCENIHR : "Les symptômes qui sont attribués par certaines personnes à l'exposition aux RF EMF peuvent parfois provoquer des troubles graves (...) Toutefois, les recherches menées depuis la précédente opinion du SCENIHR (2009) ajoute du poids à la conclusion que les expositions aux RF EMF ne sont pas causalement liée à ces symptômes." "L'ANSES (...) recommande de baisser l'exposition aux ondes". Selon le rapport anses 2013 p35 : "la demande de réduction des expositions ne repose sur aucune justification scientifique". Les recommandations du groupe d'expert sont p36: 1) mettre à disposition des utilisateurs une information etc. 2) proposer des mesures simples pour permettre aux utilisateurs de réduire leur exposition, s'il le souhaitent. 3)étudier (…) les conséquences sur l'exposition des personnes (par le portable) d'une éventuelle multiplication des antennes relais. "De son côté, l'OMS a classé les ondes électromagnétiques comme cancérigène probable" C'est inexact, l'OMS ne les a pas classées dans la catégorie 2A (cancérogène probable) mais dans la catégorie 2B (peut-être cancérogène). Il s'agit d'une catégorie où l'on vise à évaluer le caractère éventuellement cancérogène d'un agent et non déclarer qu'il l'est. Si c'est le cas, l'agent pourrait être classé 2A (cancérogène probable) ou 1 (cancérogène certain). "Une chose est sûre, les ondes électromagnétiques ont un impact sur le vivant". c'est vrai pour les "effets thermiques" qui sont documentés depuis très longtemps. La médecine utilise par exemple la diathermie depuis 100 ans. Les fours à micro-ondes existent depuis 70 ans. En dessous de ces effets aucune étude validée n'a jamais mis en évidence un effet délétère. "l'intolérance aux champs électromagnétiques qui toucherait une partie (certes infime) de la population n’est pas absurde, non ?" Effectivement, mais aucune étude validée n'a jamais mis en évidence un tel effet. Le rapport Afsset 2009 écrit p25 : "A ce jour, aucun mécanisme d'interaction onde-cellule n'a été identifié". Sur la "santé au travail", c'est un problème certain comme on l'a vu avec l'affaire des bibliothèques parisiennes et le Wifi en 2007. Dans cette affaire il existe un gros hiatus entre science et société. La désinformation entretenue par certaines associations militantes et répétée inlassablement dans les médias est susceptible de provoquer des inquiétudes comme l'écrit l'académie de médecine dans son communiqué du 28/01/2014 (la santé publique ne doit pas être un enjeu politique) : « l'effet anxiogène risque de générer des inquiétudes susceptibles de provoquer des effets néfastes bien réels chez certaines personnes".

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire

En direct de vos blogs

30x30_Pihet_A10110293

Baromètre du Moral des Entrepreneurs de l’ESS

le 24 avr., 2017 par Jacky Lesueur`

30x30_Jacky_AMF_2016_261_HteDef

Chronique d’une banque en ligne annoncée

le 24 avr., 2017 par Philippe Charry`

30x30_identit__3
30x30_Meyronneinc
30x30_LOGO_FO-E_M_QUADRI
Voir les blogs »

Dernières discussions en cours