Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Pacte de responsabilité dans la branche AFB : aucun signataire pour un accord vide et poudre aux yeux

janv 22 2015

Thèmes: Vie économique, Emplois & compétences

Ressources

Sources

Les 5 fédérations de la banque ont annoncé hier leur refus de signer en l’état l’accord « pacte de responsabilité de la branche AFB », ouvert à signature jusqu’au 21 janvier.

L’AFB, contrainte de constater l’impasse dans laquelle elle se trouve, a proposé aux organisations syndicales d’envoyer de nouvelles propositions et ainsi de revoir sa copie, après avoir essayé de passer en force avec la complaisance de certains ayant peut-être annoncé leur signature un peu vite mais au final ne voulant pas assumer seuls une telle escroquerie.

Un comble de rouvrir des négociations lorsque l’on se rappelle que le 19 décembre, alors que FO banques rappelait que le compte n’y était pas, l’AFB passait en force et clôturait la négociation.

Pour nous, l’AFB doit revoir sa copie pour prendre de réels engagements fermes en termes d’emploi et de conditions de travail afin de justifier les plus de 2 milliards d’euros d’aides accordées par le gouvernement sur les trois prochaines années.

Le rejet unanime prouve la faiblesse du texte soumis à signature qui n’est qu’un recueil de faux engagements ou d’engagements existants dans des accords déjà signés.

  • Pour preuve, 17 000 embauches en 2013 sans pacte de responsabilité et avec le pacte AFB, on « envisage » 40 000 embauches en trois ans. Il y a comme un problème !

Pire, embaucher n’est pas création d’emplois, l’AFB va continuer à détruire des milliers emplois durant trois ans et toucher les aides. Un comble !

Que dire de la promesse d’ouvrir une autre antenne de médecine du travail pour notre profession ? C’était prévu dans un accord signé en 2012 et cela, sans les aides du pacte de responsabilité.

Pour notre organisation syndicale, le pacte de responsabilité ne doit pas être « la double peine » pour les salariés de notre profession.

En étant d’une part synonyme pour les salariés de nouvelles suppressions d’emplois et de faux engagements et d’autre part synonyme pour ces mêmes salariés en tant que contribuables, d’une gabegie financière de plus de 2 milliards d’euros !

Aussi, revendiquons-nous de vrais engagements sur l’emploi et les conditions de travail et non de la poudre aux yeux et de l’effet d’annonce.

Le pacte doit bénéficier aux salariés et non aux dirigeants et actionnaires, ni être une contribution aux plus de 10 milliards d’euros de bénéfices annuels des banques AFB.

Entreprises : AFB,

Partager : Lu 2331 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire