Miroir Social : votre réseau d'information sociale



Article


Les chômeurs britanniques bientôt contraints d'accepter un contrat « zéro heure » ?

mai 07 2014

Thèmes: Protection sociale, Temps de travail

La lettre d'un ministre du gouvernement Cameron a mis le feu aux poudres lundi Outre-Manche, explique The Guardian. Celle-ci évoque la prochaine mise en place de sanctions pour les chômeurs qui refuseraient de travailler sous la forme d'un « zero hours contract » ou contrat « zéro heure ». Avec les « zéro heure », rien n’oblige en effet l’employeur à fixer un temps de travail minimal. Les horaires (et par conséquent le salaire) varient donc d’une semaine à l’autre.

Habitudes sectorielles

Le parti conservateur a temporisé mardi en précisant que la décision n'était pas encore prise et toujours à l'étude. Ce courrier tombe mal, à un moment où certains secteurs ont pris d'inquiétantes habitudes d'utilisation de ces contrats. Par ailleurs, les « zero hours contract » seraient désormais 1,4 million, selon une enquête de l'Office national des statistiques, première du genre à en faire un décompte précis. Trois populations se voient proposer ces contrats en priorité : les femmes, les jeunes et les plus de 65 ans.

Avec 90 % de ses 92 000 employés en « zéro heure », Mc Donald’s est le premier employeur britannique à avoir recours à ce type de contrat. Qu'il défend ainsi : les employés peuvent choisir leur jour de travail et ont accès à des formations diverses.

Entreprises : Guardian, Mc Donalds,

Partager : Lu 2164 fois
Pas de commentaire

Soyez le premier à réagir

Vous devez être membre pour commenter cet article.
Connectez vous ou Rejoignez nous ! (Inscription immédiate et gratuite)



La vie du réseau

Annuaire